Greg Runner: bilan 2011 – Que de Km parcourus!

Programme d'entrainement au marathon des villages (Lège Cap Ferret)

2010 avait été une année pas très joyeuse côté sportif. Avec des problèmes aux mollets m’obligeant à ne pas me présenter à mon premier marathon et qui m’ont empêché de courir pendant les 3/4 de l’année, j’aspirai à une année 2011 plus heureuse. Retour sur mon année 2011…

Janvier

Je cours de nouveau. Malgré une légère douleur persistante, j’arrive à courir. Je participe à la sortie Runnosphère courant janvier, et fin janvier, je change de blog: je quitte Tumblr pour WordPress, je passe de Mon 1er Marathon à Greg Runner

Février

Je suis en pleine préparation pour mon premier marathon, tout se passe bien, je retrouve mes capacités progressivement.

Mars

Je participe à ma première course depuis un an: le semi de Paris 2011. Tout ce passe bien, je suis en pleine forme et sans vraiment forcer, je termine en 1H30, mon nouveau record sur la distance. Malheureusement, peu de temps après, en entraînement, je sens une douleur au mollet. J’arrête alors pour vérifier cela chez le médecin. Après quelques radio, le verdict tombe: c’est un début de déchirure. Je n’ai pas le droit de courir pendant un mois. Je passe mon temps chez le kiné.

Avril

Je n’ai pas couru pendant 30 jours mais je me place sur la ligne de départ pour mon premier marathon, celui de Paris. Le kiné m’a expliqué comment bander mon mollet. J’arrive au bout péniblement en 3h55. Mon objectif est atteint: courir mon premier marathon. Je ne cours pas en avril. En 2 mois, j’aurai ainsi parcouru 42,2km. En une fois. Ce premier marathon est aussi l’occasion de récolter des fonds pour la recherche sur le Cancer. Grâce à vous, au magazine Zatopek et à la boutique en ligne Offrun, 1661 euros € ont été collectés. Un grand merci à vous!

Mai

Je reprends tout doucement la course à pied. Je viens de déménager et de changer de boulot. Ca fait beaucoup en peu de temps. A la fin du mois, je participe avec Salvio à la Paris-Saint-Germain. C’est à ce moment là que je serai black listé par Salvio…

Juin

Les entrainements s’enchainent pour un nouvel objectif: courir mon premier trail. Celui que j’ai choisi est beau: c’est le cross du Mont Blanc. Je finis les 23 km et les 1500M de D+ en 3H15, avec des crampes sur le dernier kilomètre. Mais j’en garde un excellent souvenir, avec des moments de complicités avec David et Christophe.

Juillet

Pas grand chose, hormis beaucoup de repos. Je crois que c’est à ce moment là que la Saintélyon commence à trotter dans ma tête.

Août

Je me prépare pour le semi-marathon de Lille que je compte terminer en 1h25. Le mois d’août est un mois assez difficile pour s’entraîner puisque il y a une alternance météorologique entre froid, pluie et canicule. Dur de s’acclimater. Je prendrai un coup de chaud d’ailleurs fin août lors d’une sortie longue.

Septembre

Je ne suis pas dans ma meilleure forme pour courir le semi. Le départ se passe bien, quoique un peu trop vite, et il fait très chaud. A mi chemin, j’ai une perte d’énergie et j’ai du mal à garder le rythme. Je termine néanmoins en 1h30.

Octobre

Je devais courir mon second marathon, au Cap Ferret: le marathon des villages. Deux semaines avant le grand jour, je suis plutôt en pleine forme, la semaine suivante, je chope une vilaine grippe. Je ne pourrai pas participer au marathon. Grande déception. Mais ce n’est que partir remise.

Novembre

La pression monte tout doucement. C’est le dernier mois avant la Saintélyon, mon premier ultra. Ma seconde course de plus de 23km. L’entrainement se déroule à merveille. Les 2 dernières semaines de préparations sont un peu difficiles à gérer mentalement. Il faut lever le pied. Je passe ainsi d’une semaine pendant laquelle j’ai couru 110km à une semaine ou j’ai couru moins  de 50km…

Décembre

Ma première Saintélyon, un succès, un moment de fête et de joie. Ma première course de nui. Mon premier ultra. Et une saintélyon de bronze: 8h13. Et puis, pour terminer cete année en apothéose, une vidéo qui revient en Bref sur la Saintélyon qui vous plait et rencontre une véritable succès. Plus de 5 000 vues une semaine après sa publication.

 

En enchainant par écrit ces 12 mois dans cet article, je me dis que j’en ai parcourus des kilomètres. Cette année 2011 a été riche en émotions. Merci à tous pour votre présence, tant sur ce blog que sur les courses, les Pasta Running Party, ou lors de sorties. C’est un réel plaisir de vous rencontrer et d’échanger avec vous. Merci à tous les potes de la Runnosphère, et à tous les autres blogueurs, merci à tous les lecteurs qui venaient lire, puis qui commentaient ou non.

Un grand grand grand merci à mon épouse Lucie qui m’encourage comme il faut dans la course à pied et par rapport à ce blog. Son avis éclairé m’est souvent précieux, et merci à ma famille, ma belle-famille et tous les amis qui me prennent parfois pour un fou, ou parfois non, mais qui sont toujours là pour m’encourager.

Je vous souhaite d’avance une excellente année 2012. Que celle-ci soit riches en émotions, en foulées et en rencontres.

24 commentaires

  1. Bonjour,

    Souhaitons que 2012 soit aussi riche en émotions alors !
    Le plus difficile finalement lorsqu’on pratique la course à pied et d’être régulier. Pas parce qu’on n’a pas envie d’y aller, bien au contraire. Et c’est justement tout le problème. Je pense qu’il faut aussi savoir marquer une pause, être attentif à la moindre petite douleur,ne pas forcer au risque de remiser les running au placard un bon bout de temps. Le problème du passionné est qu’il n’est pas toujours raisonnable. Et on est tous pareil ! Je pense qu’on a tous vécu ça, sortir avec une pointe au mollet en se disant que ça passera quand même et résultat: 3 semaines d’arrêt.
    Bon, faudrait pas que ça arrive maintenant. Parce qu’avec les fêtes, y a quand même quelques calories en plus à éliminer.
    Bonne fin d’année à toutes et à tous !
    Philippe

  2. Une belle année qui fini très bien.
    Concernant ta vidéo, j’ai un collègue de taff non coureur qui viens me voir en me disant : ‘j’ai trouvé une video sur youtube tu va te marrer’.
    C’était la tienne 😉

  3. Beau bilan ! Je te souhaite une année 2012 plus douce et moins mouvementée mais aussi riche en émotions.

  4. Belle année en effet.
    Je te suis à distance que ce soit sur ton blog ou sur Facebook.
    Peut être pourrons nous courir ensemble quand je rentrerai en france.
    Bonne fêtes de fin d’année

  5. Une belle année bien remplie même si c’est un peu dommage que tes 2 objectifs marathon ne se soit pas vraiment passés comme tu voulais , en tout cas bravo pour ta SaintéLyon et bien sûr ta vidéo qui en a découlé. Ce fut un plaisir de te lire et te rencontrer (sortie Runnosphère et une veillée du bois)en 2011 et vivement 2012

    • Oui, c’était pas l’année à marathon en 2011. Fallait en garder pour 2012… J’espère qu’on te retrouvera en 2012 à Paris, ou sur une course…

  6. Belle année magré les blessures! Que 2012 soit encore meilleure!

  7. Paris 2012 ! il est pour toi 🙂 !

  8. Tu as terminé 2011 magistralement avec la Saintélyon. Comme coureur, c’est un plaisir renouvelé de te lire. Ton blog est excellent. Bonne année 2012 Greg !

  9. Une progression énorme malgré tous tes pépins, il n’y a pas de raison que tu ne continues pas en 2012!
    RDV donc l’année prochaine pour de nouvelles aventures à l’HORTUS notamment 😉
    Passes de très bonnes fêtes avec toute ta petite famille;-)

  10. Une année riche en rebondissement et qui se termine en beauté avec ta première Saintélyon. Mes félicitations.

  11. Une super année !
    J’espère qu’on se reverra sur une course encore une fois.

  12. Bonne année Greg ! You did it and you’ll do it again !
    Je te souhaite encore plein de kilomètres au compteur 🙂

Laisser un commentaire