Le gastrocnémien m’a lâcher…

Echographie du mollet

Mais rien d’alarmant pour le moment.

Mercredi matin, je pars pour une séance de fractionnés longs: 20 minutes d’échauffement à 75-77% de la FCmax puis je dois enchaîner sur 10 x 3 minutes à 92-95% de la FCmax, entrecoupées de 1min15 à allure lente, pour finir sur un retour au calme sur 10 min à 75-77% de la FCmax. Mais au 7ème fractionnés, je ressens une douleur dans le mollet. Pas une grosse douleur, mais du coup, je termine au ralenti. Je ne prends pas de risque, surtout à moins de 4 semaines du marathon.

Aussitôt rentré, glace sur le mollet et Voltarène. J’appelle également mon médecin du sport. Le rendez-vous est pris pour le lendemain matin, à la première heure. Au premier abord, le constat n’est pas alarmant. Élongation? Petite déchirure? Dans tous les cas, il faut compter sur un bonne semaine de repos et une reprise en douceur. Des séances de kiné sont également à ajouter au programme, avec au préalable une échographie.

Vendredi après-midi, après mon rendez-vous  pour l’échographie du mollet gauche, j’envoie le jargon incompréhensible que m’a remis l’assistante médicale  à mon médecin du sport. Attente jusque 18h15 pour le verdict…

J’ai au téléphone mon médecin du sport, le verdict tombe: légère déchirure…
– repos de 15 jours avec glace sur la zone concernée et Ketum
– séances de kiné
– reprise en douceur
– le marathon reste possible mais pas de chrono en vue. Il faut garder en tête la possibilité d’abandon.

Le moral reste plutôt bon. Je suis plutôt en forme. Le repos forcé peut également être bénéfique pour le corps. Je vais bien discuter avec le kiné du sport pour pouvoir reprendre dans les meilleures conditions.

A suivre…

32 commentaires

  1. Courage ! repose toi bien… et il y a plein d’éducatif que tu peux faire sans les jambes en attendant !

  2. merde ça craint. mais bon, nul doute que tu seras retapé et apte au départ et au rendez-vous à l’arrivée même si tu dois revoir tes ambitions chronométriques légèrement à la baisse. ça me rappelle un peu moi l’année dernière. et à la limite on s’en fout du temps, terminer un premier marathon (sans prendre de risque pour sa santé) est déjà une victoire en soi !

  3. C’est toujours con une blessure, le côté rassurant dans celle là, c’est que pour l’instant le marathon est encore possible.
    C’est bien là le plus important. Fais gaffe à bien écouter ton médecin et tes sensations si tu fais d’autres activités sportives.
    Tu avais senti des prémisses avant? Ou bien cela a été brusque?

    • En fait, c’est parce que je suis bien à l’écoute de mon corps que ce n’est pas trop grave (la douleur n’était vraiment pas forte). Ce n’est « que » un début de déchirure… Du coup, avec mon Kiné du sport on va préparer doucement mais sûrement le marathon.

  4. Aie, courage fais quelques sorties tranquille sans forcer et pour dire j’avais la même séance a faire lundi et pas réussi… De mon coté rien de musculaire mais pulmonaire, changement de saison difficile… Aller on se soutiendra moralement le jour de la course 😉

  5. Et ben, y’a un virus ds la runnosphère!!
    Bon rétablissement pour être en forme pour le 10 avril!!

  6. Eco trail la semaine prochaine et douleur au mollet gauche également… Crois moi, je compatis…

    Bon courage

  7. Allez courage …. Tu veux qu’on en profite pour creer la swimosphere???
    Sage décision en tout cas , si j’avais eu ta sagesse … T’envoi des bises et et a ton gastrocémien aussi (du coup pour lui, bisoux magique , ceux qui soigne !)

  8. Ah merde c’est la tuile quand même. Si tu veux courir le MDP à l’allure 4h je peux te servir d’anti-lièvre (on dit boulet non?)
    Soigne toi bien et suis ton plan visant à soulager ce mollet!!!

  9. 15 jours de repos, c’est du sérieux comme blessure. Prompt rétablissement. Tu as toujours la possibilité de faire le marathon, mais sans chrono comme tu le dis, juste pour la cause.

  10. Tu as réagis très rapidement et tu n’as pas eu à attendre pour les consultations ! Bon point ! Par contre, durant le repos, tu risque d’avoir des « pensées négatives » et des phases de doutes.
    Toujours à l’écoute de ton corps et des avis des médecins. Le MDP est toujours d’actualité !!
    Et demain, pour ta sortie longue : Canapé, paquet de chips dans une main et télécommande dans l’autre !! 😉

    • Je suis assez positif en général et mon mental est assez fort. Maintenant, il s’agit juste de savoir comment courir le marathon sans me mettre out pour les prochaines courses…

  11. Courage Greg, tu as eu les bons réflexes et tu as limité la blessure: tu seras sur la ligne de départ le 10 avril !

    • Merci Clara! Si il faut que j’abandonne, j’abandonnerai. Je ne veux pas gâcher le reste de la saison. En attendant, je vais travailler pour pouvoir tout de même courir ce MDP! Croisons les doigts…

  12. Bon courage Greg et surtout gardes le moral, rien n’est jamais perdu!

  13. Bon courage!
    Et peut importe le résultat a venir…Ton blog c’etait « mon premier marathon », alors, le principal c’est d’être au départ le 10 Avril….et surtout à l’arrivée 😉
    Bon repos en attendant la reprise.

  14. Hello,
    15 jours sans rien ? Aië !!! surtout à 22 jours du jour J !
    Sur que le chrono ne sera pas là mais pour le premier il faut profiter ! si tu un chrono des le premier, tu feras quoi au 2e ?
    Courage ! on se soutiendra tous le 10 ! de loin ou de pres,

    • Ouais, c’est pas top, mais c’est mieux qu’un mois dans le plâtre… Je ferai le Marathon en mode jogger… Après tout, il y a plein d’autres marathons à courir!

  15. Zut, la poisse ! Mais tout reste possible, et surtout, tu as eu l’intelligence de réagir tout de suite, ça t’a sans doute sauvé la mise ! Courage et soigne-toi bien !

  16. Pingback: Maux croisés | Jahom, runner

  17. Pingback: Préparation au marathon – semaine 7

Laisser un commentaire