Ma prépa Saintélyon

Saintélyon 2012

Dans moins de 3 semaines se déroulera une nouvelle édition de la Saintélyon. Retour sur ma prépa chaotique.

70km. C’est la distance que devront parcourir des milliers de coureurs qui s’élanceront sur la Saintélyon. Départ depuis Saint-Etienne à minuit le 2 décembre, 1500m de dénivelés à grimper et 1 900m à descendre seront nécessaires pour rejoindre Lyon.

Et une course comme celle-là, ça ne se prépare pas à la légère. Pourtant, on ne peut pas dire que mon entrainement soit optimisé. Depuis mon dernier semi à Amsterdam, j’enchaine les galères aux intestins. Sur ce semi, déjà, les maux de ventre étaient présents, m’empêchant de vivre ma course pleinement. Moins de 2 semaines plus tard, j’étais cloué au lit pour une vilaine gastro qui m’aura épuisé. Cette semaine, alors que j’effectuais une séance de fractionnés sur les quais du canal de l’Ourcq, j’ai dû rentré dard-dard après mes exercices suite à une crampe aux intestins. Cela va mieux aujourd’hui, mais bon… J’attends de voir ce que ca va donner sur ma sortie longue dimanche.

Pour corser le tout, le déménagement prend beaucoup de temps et d’énergie. J’espère récupérer de ce week-end de transfert Paris-Suresnes et que l’installation se passera vite et bien.

A suivre…

 

3 commentaires

  1. Yes, moins de 3 semaines Gerg !! Hâte de t’accueillir avec la traditionnelle tisane 🙂

  2. Faut dire que tu as eu une très grosse année de compétitions.

  3. Hello, je pense que tu as une aide précieuse à tes côtés pour la gestion diététique.

    Tu peux aller relire les propos de Riché sur les poupées russes, la micronutrition et l’importance de l’intestin dans les sports d’endurance.

    L’intestin est mis à rude épreuve avec la répétition des entrainements et des compétitions.

    Une petite phase de tapering pré SaintéLyon avec de la glutamine et/ou des BCAA, de la levure ? Limitation raisonnable des fibres ?

Laisser un commentaire