Marseille-Cassis… en poussette!

Marseille-Cassis… en poussette!
Cet article vous a plu?Dites-le!

Marseille-Cassis Baby-Jogger

4 jeunes participants participeront à leur première course officielle lors du célèbre Marseille-Cassis. Particularité: ils ont moins de 2 ans et certains en savent pas encore marcher!

Marseille-Cassis est une course qui connaît un grand succès. La preuve: la totalité des inscriptions s’est réalisée en moins de 24 heures. Armand (2 mois), Charlie (5 mois), Maoline (8 mois) et Iroaz (20 mois) s’élanceront sur les 20km de cette course, composée de deux tronçons: les 10 premiers km en montée, et les 10 suivants en descente. Rassurez-vous, il seront installés confortablement au fond de leur poussette et ce sont les parents qui devront faire tout le boulot.

Un véritable défi

Il s’agit là d’un défi sportif, car ce sont 15 à 20kg sur roues qui seront à transporter. Parmi les 4 parents, la maman de Maoline, Elodie, à l’origine du défi, s’explique : « J’ai toujours été coureuse. Être enceinte m’a empêché de courir durant un an. Dès que j’ai pu recourir, j’en ai  profité. Je me suis équipée d’une poussette. J’en ai parlé à un ami coureur qui allait aussi être papa. Et c’est à ce moment-là que le défi est né. »

Le défi réside aussi dans la typologie de parcours. La montée puis la descente nécessite de bien s’accrocher à la poussette. Les bras ne pourront servir de balancier pendant la course, ce qui rend la tâche plus ardue.

Pour cette aventure, les bébés seront bien équipés avant le départ: gants, bonnet ou crème solaire, lunettes, tétine, biberon,… Tout sera disponible pour répondre aux besoins de l’enfant, qui pourra alors voir défiler le paysage, confortablement installé.

Le rendez-vous est donc donné le 28 octobre aux 4 parents, dont Marc Raquil, qui s’élanceront avec leurs bambins dans une grand aventure, pour prouver que allier vie parentale et sport est possible!

15% de réduction sur les nouveautés avec le code IRUN15

Et les fans de Greg Runner, ils en pensent quoi?

Suite au sondage diffusez sur la page Facebook de Greg Runner, vous êtes globalement intéressés par l’idée de courir avec un bébé en poussette. Mais pour ceux qui l’ont déjà fait, il s’est avéré que c’était un véritable calvaire. Voici ce que les 26 votes ont répondu:

Ceux qui n’ont jamais pratiqué sont plutôt tenté par l’idée (42% des votes):
– Mais enfants sont trop grands mais ca a l’air sympa! (9 votes)
– J’aimerai m’y mettre (2 votes)
– mes enfants sont trop grands… Alors quand je serai grand-mère. (1 vote)

Ceux qui ont déjà testé (15%):
– J’ai déjà fait et c’était un calvaire (3 votes)
– j’ai déjà fait et j’adore! (1 vote)

Ceux qui n’ont pas d’enfants. Ou qui ne courent pas
– Je n’ai pas d’enfants (7 votes)
– Désolé, je n’ai pas d’enfant. Ni de poussette du coup. (2 votes)
– Je ne cours pas (1 vote)

16 commentaires

  1. Olivier Parmentier

    Greg, on suppose que la maman (Élodie) n’allaite pas son enfant… parce que courir et allaiter… pas forcement facile… 🙂

  2. Je tenterai bien mais j’ai peur que la poussette … euh … le tank à trois roues ne soit pas adapté. Faudrait que je tente pendant les vacances.

  3. il manque la case
    « je l’ai fait et c’était bien » parce que de là à adorer il y a un pas…
    En plus ça dépend quand même beaucoup de la poussette utilisée 😉

  4. Je l’ai déjà fait et c’est un véritable calvaire !
    (Comment ça je réponds trop tard ?? ^^)
    J’ai essayé dimanche pour ma reprise de la course, eh bien d’une c’est lourd (déjà que je dois gérer mes kilos de grossesse restants… hum…), de deux tu dois bloquer la roue avant pour courir et tu perds donc toute maniabilité, de trois le siège auto tel qu’on le voit sur ta 2ème photo pour les bébés de moins de 6 mois est très instable sur ses attaches, je ne m’y risquerai pas sur une telle distance avec une telle pente !
    Je suis intéressée par le retour d’expérience de ces parents!

  5. (Pour la marche rapide sur terrain plat par contre, c’est top de top.)

  6. @ Clara : effectivement il faut pousser les kilos en plus qui sont dans la poussette mais c’est sur que tu n’as peut être pas la bonne poussette…

    On a fait du rouler et des footings avec la notre et ça roulait vraiment bien, sans bloquer les roues avant 😉

  7. Ben j’ai la bonne poussette Redcastle Sport qui va bien, j’ai encore essayé de courir sans bloquer la roue ce soir et ça yoyote sec! A confirmer !

  8. Doit falloir la stabiliser. Mets un sac de sable en attendant que la miss prenne du poids 😉

  9. Peut-être ! Thanks for the tips ! ^^

  10. Courir avec son enfant, c’est vraiment une superbe expérience. Partager des moments d’euphorie, car rouler à cette vitesse peut les amuser. Mais il faut toujours courir en sous régime afin de pouvoir réagir si un coureur s’approche de trop près.
    Car il faut assurer la sécurité de l’enfant.
    L’idéal étant de courir avec un enfant un peu plus grand car lorsqu’il encourage les autres coureurs sur la course, c’est un vrai plaisir de voir les coureurs se tourner le sourire aux lèvres. Et ce sont de beaux souvenirs pour lui que de vivre ainsi une course de l’intérieur.

  11. salut Greg
    j’ai couru le semi de lille l’an dernier avec mon fils de 9 mois pour l’association les clowns de l’espoir. J’ai adoré! Pour la première fois j’ai été applaudi sur une course, quand on sait que c’est une chose rare, notamment à Lille c’était vraiment chouette. Comme je m’entraine avec mon fils toutes les semaines il est habitué à courir avec moi donc pas de souci pour lui. On a chacun eu une médaille à l’arrivée et comme j’avais monté un partenariat avec une association c’était cool de lever des fonds pour eux! Je le refais cette année.
    Moi aussi j’ai démarré par la course (avec des chronos nettement inférieurs aux tiens) et je me suis rapidement mis au triathlon, j’ai bouclé mon premier ironman en 2011 et je fais le prochain en juillet de cette année. Le semi sera donc une course plaisir!

    Bon courage!

    Douglas

Laisser un commentaire