Runnosphère à Versailles, épisode 2.

Sortie de la Runnosphère à Versailles, épisode 2

Dimanche matin, j’avais rendez-vous avec la Runnosphère à Versailles. Non pas pour profiter de la journée du patrimoine, mais pour profiter d’une sortie entre blogueurs de la course à pied. Dimanche, levé à 8h25. Comme le disent très bien Virginie et Runmygeek dans ces moments là: je suis large! Je saute dans ma tenue de Runner, je bois un verre de jus de fruit et j’emporte toutes mes affaires de course à pied. Je monte dans la voiture et prépare le GPS qui ne trouve pas tout de suite le lieu de rendez-vous. Tant pis, je ferai comme au Moyen-Age, je regarderai les panneaux. Sur le route, je peux commencer à prendre mon petit déj… qui se trouve toujours dans mon placard de cuisine. Bon, et bien, ce sera une sortie à jeun… Je regarde dans ma ceinture porte-bidons. Je vois que j’y ai laissé un barre et un gel Mulebar, en plus du gel Effinov que j’avais préparé et de mes boissons de l’effort. Cela devrait le faire.

9h31 (j’avais dit que j’étais large!), j’arrive au point de rendez-vous, à la gare de Versailles-Chantier. Shuseth, Noostromo, Running Newbie, Sydoky, Courirpiednus et Maya sont déjà là. Je salue tout le monde; il manque encore quelques personnes. Le temps de stationner ma voiture, Julien arrive un peu transpirant. Il profite de cette sortie pour se faire une sortie longue. Après avoir patienté plusieurs minutes après des retardataires qui ne seront finalement pas présents, ceux venus en vélo vont déposer leurs moyens de transport chez Shuseth, et les autres vont se changer / découvrir le cocon des 2 fiancés de la sortie du jour. Nous nous retrouvons à un square pour une séance photo d’avant effort, puis nous partons en remontant le Rue Edouard Charton, laissant au passage un desorganisateurs de cette sortie, Shuseth, blessé. Puis nous nous séparons en 2 groupes, répartis d’une manière très moderne: les filles et les garçons. Nous remontons la rue et le ton commence à être donné par une série de marches à gravir. S’en suivent des montées et descentes dans un bois que connaît par coeur notre guide du jour, Noostromo, second instigateur de cette sortie versaillaise. Nous courons tout en discutant… Nous apprenons à ne pas trop nous mettre devant Noostromo, qui a le don de nous aiguiller sur la bonne route à la dernière minute (rires). Nous nous arrêtons une première fois pour attendre Courirpiedsnus (ou presque) qui court avec une sorte de tongues qu’il a confectionnées. Dans les descentes caillouteuses, il ne peut avoir la même adhérence que nous, qui lâchons les chevaux dans ces moments là… Peu de temps après, nous nous arrêtons une seconde fois, pensant retrouver Shuseth. Mais le lieu de rendez-vous sera un peu plus loin. Il sera le photographe du jour, et nous attendra juste avant le magnifique Etang de la Genestre, pour nous shooter en plein effort. Nous poursuivons notre chemin, toujours semé de côtes. Le parcours est magnifique. Les côtes aussi. Nous faisons un large tour de l’étang, et nous retrouvons Shuseth, toujours armé de son objectif. Juste après, nous empruntons une montée bien abrupte. Le temps de souffler un peu et nous repartons. Quelques mètres plus loin, nous nous arrêtons pour une vidange express. Cela fait un peu plus d’une heure que nous courons; j’en profite pour manger ma barre Mulebar, qui est la bienvenue, la faim ne s’étant pas encore faite ressentir. Depuis le début de la sortie, je m’hydrate également toutes les 10 minutes environ de 2 gorgées de boisson d’effort de Effinov. Nous effectuons une rapide descente puis remontée, et après avoir trottiné quelques minutes, nous rattrapons les filles, juste avant la pièce d’eau des Suisses, située à quelques mètres du château de Versailles. Nous arrivons à l’entrée de la ville, le moment propice pour Sydoky de prendre une photo, juste devant le panneau d’entrée « Versailles ». Nous remontons une rue jusque l’entrée du château et je salue tout le monde. Je décide de poursuivre la sortie pour une sortie longue, pendant que le reste de l’équipe retourne au point de départ pour clôturer cette sortie.

J’entre dans les jardins du château d’où je me fais rapidement refoulé. Je retourne sur mes pas. Noostromo m’avait prévenu de cette éventuelle possibilité et m’a signalé un autre passage, sur le flan des jardins du château. Je tombe alors sur Julien, qui a également décidé de rentrer, en courant. Je lui signale l’impossibilité de passer par l’entrée principale. Le temps pour lui d’identifier son chemin sur son téléphone et nous nous séparons une seconde fois. En remontant les allées du château, j’ai le souvenir de la première sortie Runnosphère qui avait lieu à cet endroit même, en janvier 2011. Le temps était aussi ensoleillé. Nous étions plus nombreux, les agendas étant sûrement plus propices…

Mon téléphone sonne. C’est Noostromo qui me demande si il ne me dérange pas (rires).  Se mettant à table avec les différents runners du jours pour  déjeuner ensemble, il veut juste savoir si je les rejoins ensuite. Mais, même si l’envie est là, je préfère retrouver mon épouse (et mon canapé ;-)) après cette longue sortie.

Je finis cette sortie avec 30km dans les jambes en 2h50 environ. Les jambes sont fatiguées mais elles ont bien travaillé. Cela me renforce mentalement pour mon prochain marathon. C’est ma première sortie de 30km sans crampes. Je suis content de cette sortie, d’avoir couru avec les runnosphériens. Ce sont vraiment des moments conviviaux, que nous souhaiterions organiser plus souvent. Mais, les agendas étant chargés, il n’est pas toujours évident de les organiser…

En tout cas, merci  aux Versaillais d’avoir organisé cette sortie, et aux autres de s’être déplacés pour se retrouver autour d’un « run ».

A quand la prochaine?

11 commentaires

  1. Bravo pour ta sortie longue sans crampes ! Moi aussi j’ai fait mes 30 km mais à pied et à vélo 😉 Je crois qu’on aura tous fini dans le canapé :))) Bonne continuation pour ta prépa marathon !

  2. 30 km en 2h50, ça c’est une sortie longue ! Je n’en prévois pas de si longue pour mon marathon ! Bravo, et belle rencontre runnosphérique 🙂

  3. Merci Greg pour ton article ! Je retiens que – une fois de plus – ce sont des runneurs homme et femme qui se marrent bien le temps d’une bonne sortie en pleine nature…

    Précision pour mes « chaussures » : il s’agit en faite de sandales de course (appelés également « huarache » par les spécialistes outre-Atlantique) et que leur utilisation typiquement est prévue plutôt pour la route… Évidemment, sachant qu’un certain nombre de coureurs les utilisent en trail, j’ai voulu tester 😉 Vrai qu’en descente, impossible de blinder, mais pour grimper, c’est le bonheur ! Du coup, de crois que je vais les utiliser pour le 30Km de l’Ecotrail …

    • Oui, j’ai vu que cela te posait moins « d’handicaps » pour monter que pour descendre! Merci pour toutes ces infos sur tes chaussures. La prochaine fois qu’on me parlera des Huaraches, je saurai qu’il ne s’agit pas d’ennemis des Apaches… 😉

  4. Ouuhoou j aurai aimé etre avc vous. Merci pour ce recit qui me permet d y etetre un peu. Et bravo pour ta sortie longue… C est bon delire que tout est ok… Belle prepa!

    • Ouais, ca fait du bien une sortie longue sans souffrance! Va falloir concrétiser dans 3 semaines.
      Ent tout cas, c’est vrai que vous nous avez manqué dimanche…

  5. Voila le premier CR de cette sortie Versaillaise. ça t’as fait une belle sortie longue..Et c’est quoi cette histoire de portail?
    Pourquoi on vous empêche de rentrer par la porte principale?
    Sympa de vous voir tous ensemble, même si quelques uns manquaient au RDV…Il fallait bien fixer une date,n’en déplaise à certains. Il y aura bien de quoi se rattraper dans les mois a venir. 😉

  6. Pingback: Comment je vois l’automne qui s’en vient « Running Newbie

Laisser un commentaire