COURSE: ce qu’il faut avoir dans votre sac pour une compétition

Préparer son sac pour competition course à pied

Souvent, on me demande ce que j’ai dans mon énorme sac quand j’arrive sur une course sur route. Que ce soit sur un 10km ou un marathon, le contenu varie peu. Voici une To Do List qui me permet d’avoir tout ce qu’il me faut dans mon sac lors d’une course. Charge à vous de la compléter au gré de vos besoins et de vos expériences…

Que faire la veille d’une course?

Voici une petite liste de ce que vous pouvez faire la veille de votre course:

  1. Préparer votre sac pour la course (ça tombe bien, c’est le thème de cet article!),
  2. Retirer votre dossard et le fixer sur votre t-shirt de course
  3. Préparer votre équipement de course
  4. Recharger la batterie de votre montre ou de votre smartphone
  5. Préparer vos boissons pour le lendemain
  6. Vous reposer!

Les derniers gestes à adopter avant la course

Mettre des vêtements chauds

Je porte en fonction de la saison et du climat une veste chaude, un pantalon de survêtement et une casquette que je passe au dessus de ma tenue de course. Si il fait froid, je complète par une paire de gants, un bonnet et un tour de cou. Au moment de déposer mes affaires aux vestiaires, j’enlève le tout que je dépose dans mon sac.

Enfiler un sac poubelle ou un vieux pull

Pour les grandes courses populaires, pour être bien placé dans son sas, il faut s’y rendre 30 minutes voire 1 heure avant le départ. Aussi, pour ne pas prendre froid si la température est fraîche, utilisez un sac poubelle que vous aurez percé de trous larges en guise de coupe-vent que vous enfilerez le temps d’attendre le départ. Un vieux pull peut aussi faire l’affaire. Enlevez-le quelques minutes avant le départ en prenant soin de ne pas le laisser en plein milieu du sas mais en veillant à ce que celui-ci soit bien sur l’un des côtés du sas. Cela évitera à un coureur derrière vous de se prendre les pieds dedans et de risquer la chute.

S’hydrater avec une boisson d’attente

Utilisez celle qui vous correspond. Mais ne buvez pas trop pour ne pas surcharger votre vessie pour la course. Comme pour le pull ou sac poubelle, veillez à jeter votre bouteille vide sur le côté et dans les poubelles mises à disposition.

Se protéger avec un coupe-vent / imperméable

En cas de pluie, rien ne sert d’être trempé avant l’heure!

Ce qu’il vous faut pour la course

Votre porte-gourdes + gourdes/gel

En général, le porte-gourdes est dans mon sac et je le récupère avant de le laisser dans le vestiaire. Néanmoins, il m’est déjà arrivé de déposer mon sac sans récupérer mon porte-gourde. Les bénévoles avaient été sympas et m’avaient permis de récupérer mon porte-bidons, mais cela reste exceptionnel. Donc, n’oubliez pas de le récupérer avant de déposer votre sac.

Votre dossard

Généralement, vous disposez de votre dossard la veille. Alors profitez pour l’accrocher sur votre maillot (sur la apartie avant de votre t-shirt) la veille de course. Cela vous permettra de parfaitement l’ajuster et de vous éviter de vous stresser inutilement le jour de la course. Aussi, il est désormais interdit par le règlement de la FFA d’utiliser un porte-dossard.

Votre équipement de course

T-shirt, short, bas de compression, casquette, chaussettes, montre, cardio, porte-gourde, … bref, à chacun son équipement. Mais vous êtes sûr de ne rien oublié? Vos chaussures, pardi!

Dans votre sac, pour gérer l’après-course

  1. Une serviette: pour vous essuyer après la course.
  2. Des lingettes pour bébé: après la course, c’est toujours agréable de pouvoir retirer l’excédent de transpiration sur votre peau.
  3. Des vêtements secs et chauds. Un t-shirt en coton propre. Souvent, je passe un pantalon par dessus mon short et j’enfile un pull pour ne pas avoir froid, les mêmes que ceux qui m’ont servis avant la course. Attention, même en été, on n’est jamais à l’abri d’un vent froid, surtout sur les trails. L’hiver, on peut compléter par des gants, un bonnet et un tour de cou  de rechange.
  4. Une bouteille d’eau
  5. Une boisson de récupération
  6. Des solides: barres de céréales, fruits secs, bananes, chocolat, salé, biscuits, etc. Tout ce qui peut vous faire plaisir et qui vous aura motivé à presser le pas quand vous aviez une baisse de régime ou de motivation sur le course!
  7. Des chaussures et des chaussettes de rechange, pour avoir les pieds au sec après la course.
  8. Des sacs poubelles: ils vous permettront de ranger les chaussures et les vêtements trempés et/ou plein de boue.
15% de réduction sur les nouveautés avec le code IRUN15

Avez-vous pensé à la trousse à pharmacie?

J’embarque toujours une petite trousse à pharmacie, en cas de bobos. Elle comprend le minimum pour prendre soin des bobos du coureur.

  1. Des pansements: très pratiques pour soigner les petits bobos, notamment en cas de chute pendant la course.
  2. Des Compeed: pour prendre en charge rapidement les éventuelles cloques aux pieds.
  3. Une bombe de désinfectant: à utiliser avant de poser pansement ou compeed.
  4. Une couverture de survie: on ne sait jamais, une hypoglycémie, un coup de fatigue… La couverture de survie ne prend pas de place et vous permet de vous couvrir si vous ne vous sentez pas bien.

Pensez-vous que j’ai oublié de mentionner quelque chose dans cette liste?

15 commentaires

  1. Effectivement, mon sac de course est bien moins plein !
    Dans les petits trucs que je prends en plus, il y a évidemment un téléphone pour retrouver des amis avant, tenir informer ma femme après course si elle n’était pas là ou prendre des photos (plutôt en trail). Et aussi un paquet ou 2 de mouchoirs, ce qui est très utile en cas de besoin urgent d’avant course ou tout simplement pour dégager le nez sans faire le cadre en se mouchant avec les doigts.

  2. Merci pour cette liste qui me sera bien utile. Il m’arrive fréquemment de m’apercevoir une fois arrivé sur la course qu’il me manque quelque chose. Dernièrement c’était le cardio. 😉

  3. très bonne to-do-list (dixit la fille qui arrive a une course sans baskets…..) hop page dans mes favoris!

  4. Salut, sympa et intéressant comme article, moi, pour les courses au dessus de 10km, j’ai toujours un tube de crème anti-frottement . En plus du dossard à accrocher, j’aurais mis la puce à mettre la veille pour ne pas l’oublier

  5. J’y range aussi une pochette avec mon certificat médical et 5 ou 6 photocopies d’avances et un billet de 20 comme ça j’ai toujours un peu de sous soit pour payer les petites courses de quartier soit pour un café au bar du coin (et accéder aux toilettes…).

  6. Moi aussi je rajouterais un peu de monnaie et si vous courrez avec un téléphone ne pas oublier le brassard pour l’y glisser!

    • Avec la taille des smartphones aujourd’hui (notamment l’un des derniers Samsung), mieux vaut avoir un brassard, car je ne suis pas sûr que ca tienne dans la poche d’une short de running! 😀

  7. j’oublierai jamais la trousse à pharmacie prête à l’emploi à 5h du matin lors de mon retour du trail à Verbier.

    C’est bien le genre de trucs auquel je ne pense jamais et il faut le dire, tu m’as bluffé sur ce coup là !

  8. Cela ressemble vachement a mon sac de sport 😉

  9. J’ai pris plein de notes, et je saurai quoi prendre quand je ferai des courses plus longues et plus loi de chez moi !!

  10. La licence eventuellement… Et de quoi doucher si douches sur place après la course… 🙂

Laisser un commentaire