Lone Peak Neoshell d’Altra: le test

Test: les Altra Lone Peak Neoshelm

C’est lors d’une conférence de presse à Chamonix, lors de la semaine UTMB, que j’ai rencontré la marque Altra. Je suis reparti avec une paire de Lone Peak Neoshell.

Présentation de la Lone Peak NeoShell

La Lone Peak NeoShell est une chaussure de 337g au look un peu pataud. Il serait dommage de ne pas s’attarder plus longtemps sur cette chaussure aux caractéristiques particulières, mais très intéressantes. Tout d’abord, comme toute chaussure Altra, la Lone Peak Neoshell dispose une large Toe Box; l’avant de la chaussure est large pour permettre aux orteils de s’étendre à chaque appui, ce qui facilitz la stabilité en course accidentée.
Sous le pied, vous avez une semelle de 2,5 cm en zéro drop (comprenant aucune différence de hauteur entre l’avant et l’arrière du pied) composée des différents matériaux: de l’EVA comme pratiquement toute les chaussures du marché, une couche de A-Bound, qui apporte le dynamisme et l’effet rebond à chaque foulée, le système de cramponnage TrailClow particulièrement réfléchi et optimisée pour une foulée médio-pied et assurant une certaine adhérence au sol. Enfin, l’empeigne du la chaussure est en Polartec NeoShell, pour permettre une certaine étanchéité sans compromettre la respirabilité du pied.

Petit détail technique qui peut avoir son importance: la Lone Peak NeoShell dispose d’un scratch intégré juste au niveau du talon, pour permettre la fixation des guêtres Altra.

Test de la Lone Peak NeoShell

Ce modèle Altra m’intéressait particulièrement pour courir dans le désert marocain, lors du DUST. Tout d’abord, j’ai apprécié le confort; on est comme dans des pantoufles. Ensuite, la respirabilité de la technologie Polartec NeoShell a été performante. Avec les température élevées du désert, mon pied ne s’est pas échauffé et je n’ai pas eu de cloque. J’ai mis mes pieds dans un trou d’eau lors de mes entraînements avec ces chaussure et celle-ci ne laissait pas passer l’eau. Top! Une chaussure qui peut donc vous intéresser en cas de trail blanc.

L’accroche est bonne, bien ressentie sur les portions de pistes du Maroc et dans les partie intermédiaires (descentes et montées de plateau, roche particulièrement friable et instable).
Le dynamisme apporte un véritable plus quand il faut dérouler sur les parties roulantes.

En ce qui concerne les guêtres, je l’ai ai trouvées particulièrement performantes car elle ne passent pas sous la chaussure. Elle sont fixées au niveau du talon et du laçage, ce qui permet une usure moins rapide que les guêtres avec une sangle qui passe sous la semelle. Les guêtres permettent de protéger des cailloux, du sable et des éclaboussures. Seul inconvénient, on ne peut pas enlever ni mettre les guêtres sans retirer la chaussure.

Bref, pour moi, il s’agit d’une très bonne chaussure à utiliser sur les trails blancs, sur les terrains humides ainsi que les espaces avec beaucoup de sable (désert ou plage). Dans ce cadre, mieux vaut acquérir les guêtres qui seront un accessoire bien utile pour le confort de votre course.

Altre Lone Peak Neoshell: les guêtres

15% de réduction sur les nouveautés avec le code IRUN15

Acheter les Lone Peak NeoShell

Les Lone Peak NeoShell sont disponibles à 145€ couleur grise pour les hommes et couleur verte pour les femmes.

Les guêtres sont disponibles en deux tailles à 19€99.

 

11 commentaires

  1. Merci Greg pour cet excellent retour sur une marque qui semble très intéressante.
    Il t’a fallu longtemps pour t’habituer et assimiler ce nouveau style notamment par rapport au drop 0 ?
    Bonne journée
    Maxime

  2. Excellent ta description Greg, une marque de basket que je ne connaissais pas !!!.
    Silver Run

  3. Merci pour ce retour objectif Greg et pour le rappel des éléments différenciants des modèles Altra que certains runners n’ont pas encore la chance de connaître 😉 La prochaine génération de Lone Peak pourrait bien te plaire. L’accroche est puissante et la robustesse est montée d’un cran (toujours difficile de garantir dynamisme et souplesse sans empiéter sur la resistance de la semelle et des crampons mais on ne cesse de rechercher le compromis gagnant !) – A bientôt pour de prochains tests.

  4. Bon je n’ai pas encore testé sur du long (et encore moins dans le désert), mais je songe à les emmener au Cambodge en janvier. J’ai le même avis sur le côté pataud (ce sont mes trails les plus lourdes) et le confort pantoufle. Par contre, l’accroche est comme toutes les Altra, très moyenne sur sol lisse et humide (surtout la pierre ou le pavé quand on fait un peu de ville). Et elle ne débourre pas la boue. Elles sont chiantes à nettoyer pour ça. Pour le dynamisme, comme j’alterne avec les Superior de la même marque, j’ai un peu un doute. Par contre, je ne savais pas qu’on pouvait avoir les guêtres Altra.

    • J’avais vu l’attache spécialement conçu pour les guêtres, donc j’ai demandé à Altra pour les avoir en avant-première. Aujourd’hui, elles sont enfin disponibles! 😀

  5. Je n’ai toujours chaussé d’Ultra mais il va falloir que j’y vienne. Cela me changera sans doute des Hoka. Tu ne dis rien côté amorti, elles sont comment ? Plutôt sèche ?

    • L’amorti est effectivement un peu sec, puisque sur du 0 drop, mieux vaut ne pas avoir en attaque talon… 😉
      C’est ta foulée médio-pied qui amorti ta foulée, par le travaille de ton mollet, comme un amortisseur sur une voiture. Bien meilleur pour ton dos et tes articulations!

  6. Pingback: [en test] Altra Lone Peak NeoShell - Mangeur de Cailloux

  7. Bsr, je ne connaissais pas la marque, ou peut on la trouver ? qu’en pensez vous pour du trail avec pas mal de rocher, cailloux ou terrain glissant ?

  8. Pingback: Altra Lone Peak 2.5 : vous aimez, faites-les tourner ! | RunOnline

Laisser un commentaire