Mulebar, fuel for adventure…

Mulebar

Côté communication, Mulebar, ils sont « top »! Avec des slogans tels que « Fuel for Adventure » (tiens, ça me rappelle la baseline de Diesel) et « 1ère gamme energ’éthique », la marque s’affiche moderne et dans l’ère du temps.

Si on s’intéresse un peu plus à leurs valeurs, 4 axes sont présentés:
la saveur: il faut goûter pour confirmer
la performance: les produits ont des vertus naturels supérieurs.
la santé: les produits utilisés sont exclusivement naturels et bio.
– la responsabilité: Les produits Mulebar sont issus du commerce équitable via Fairtrade (ainsi, le label permet une meilleure rémunération pour le développement en Asie, Afrique et Amérique Latine, un environnement respecté, et une union des producteurs permettant d’être acteur par rapport  à leur avenir) et 1% pour la planète (Mulebar verse ainsi au moins 1% de son chiffre d’affaire à une association de son choix, parmi une liste d’association enregistrée par 1% pour la planète).

Si on regarde de plus près, on découvre que seuls les produits Mango Tango, Liquorice, Strudel et Hunza nut sont naturels et bio, et que les produits Mango Tango, Hunza nut, Chocolate date et Chocolate Banana sont, quand à eux, uniquement issus du commerce équitable. Uniquement le Mango Tango et le Hunza Nut sont bio et responsables à la fois. Mais l’effort est là, et c’est très bien de le souligner.

PERFORMANCE

Si on se penche sur le côté performance, on découvre que la marque à de belles « mules » à ses côtés que vous pouvez découvrir ici: http://mulebar.fr/mules/. Mais Mulebar est aussi sponsor officiel d’évènements sportifs français, dont la course Paris Saint Germain, et d’autres évènements régionaux.

PLACE AU TEST

J’ai effectué mon test sur des produits fournis par Mulebar lors de la Pasta Running Party #7. J’ai donc à ma disposition le dernier gel de la gamme Apple Strudel et 2 barres énergétique de 30g: Mango Tango et Hunza Nut.

Après avoir consulté la petite étiquette au dos, je découvre que les barres énergétiques sont riches en protéines. Parfait pour la fenêtre métabolique de récupération (merci à Lamiricoré pour l’info, je remarque que Noostromo et moi avons bien retenu cet article enrichissant)! Le Gel, plus concentré en Glucides, sera testé en course.

Les barres:

Samedi soir, lors d’une sortie avec quelques amis de la Runnoshère au stade Lenglen (plus d’infos chez Running Newbie, Runmygeek, Buzzy ou Noostromo), j’ai mes deux barres en poche. A peine l’heure de course à pied achevée, je les entame. Arrachage facile. Bien qu’étant resté en poche, les barres ne collent pas au papier. Une fois en bouche, le goût est assez bon. La barre ne colle pas au dent. Mais je ne me vois pas prendre cette barre en courant, qui est trop consistante. Il faut bien mâcher pour arriver à bout de cette barre de 30g seulement. Si il faut l’utiliser pendant une course, je pense qu’il faut la découper en petit carré et la manger morceau par morceau. Sinon, c’est l’étouffement assuré! Ce système de petits morceaux est une bonne idée, d’autant que Mulebar assure que les barres ne dessèchent pas jusqu’à quelques jours après leur ouverture…
Le plus: le goût, qui est vraiment appréciable.
Le moins: la consistance trop importante pour pouvoir l’utiliser tel quel en course. Pourquoi ne pas créer des barres prédécoupées en morceaux, avec un emballage qui se referme ?

Le Gel:

Le gel,  je l’utilise le mercredi sur une sortie de 1h15 à 75-77% de la FCmax. La veille, j’ai fait du fractionné et je sens que je vais avoir besoin de ce gel en milieu de course. 35 minutes après mon départ, les jambes sont lourdes mais je poursuis en me disant que je m’entraîne pour lutter contre le mur des 30km du marathon. Je sors le gel de ma poche et le réchauffe dans ma main pendant 5 minutes. Le froid a vite fait de rendre le gel trop solide, à cause de la forte quantité de sucre qu’ont en général ces produits. Je repère une poubelle, j’arrache la languette du gel et la jette dans le vide-ordures. Pas de problème pour l’arrachage, même avec les gants. J’absorbe le gel en 3 fois. Seconde poubelle (enfin un avantage de courir en ville!) pour déposer le papier, et j’avale deux gorgées d’eau.
Côté goût: Le goût est agréable, pas trop sucré. Cet Apple Strudel est vraiment bon. Mais mon coup de coeur reste pour le Lemon Ziger. Le goût ne reste pas trop longtemps en bouche et ne déclenche pas de fringale.
Côté énergie: Je ne ressens pas l’effet du sirop de riz brun (Indice Glycémique élevé, ce qui permet un apport immédiat d’énergie). Par contre, avec le sirop d’agave (Indice Glycémique moyen, ce qui permet une apport énergétique progressif), je ressens les effets une dizaine de minutes après l’absorption, ce qui me rebooste pour les 20 dernières minutes.
Le Plus: le goût qui est bon et qui ne reste pas trop longtemps en bouche. Très important pour moi. Le sucre donne souvent envie de reprendre du sucre.
Le moins: la languette. Il est dommage qu’une marque qui s’investit dans l’environnement n’ait pas pensé à la languette; pas toujours évident de remettre une languette dans sa poche ou d’avoir la chance comme moi de trouver une poubelle à proximité. On peut donc facilement perdre la languette par inadvertance. Un moyen de garder la languette solidaire du contenant, sans gêner l’absorption, serait vraiment un plus pour ce très bon produit.

Je remercie Guillaume, distributeur de Mulebar France, d’avoir permis de découvrir son nouveau gel et ses barres énergétiques. Il est vraiment à l’écoute et disponible pour ses clients. Vous pouvez le retrouver sur Twitter et sur Facebook. Je disais bien que côté communication, Mulebar était top!

Si vous avez un coup de barre, maintenant vous savez que vous pouvez faire appel à Mulebar!

21 commentaires

  1. Merci pour le lien 😉

    • En même temps, cette notion de fenêtre métabolique que tu as partagée est vraiment intéressante et importante. Encore merci pour l’info!

  2. du beau test dans le texte (à répéter 10 fois de suite) !
    j’ai testé le tee shirt, il serait temps qu’à mon tour je goûte à ce strudel gel qu’on a reçu

  3. Content de voir que tu as bien apprécié les produits. Et, concernant les barres, l’idée de les couper en petits carrés est intéressante mais il faudrait trouver un moyen de les emballer pour les défaire facilement.
    Et tu fais bien insister sur le fait de jeter les emballages dans une poubelle, prendre les bonnes habitudes en ville, pour ensuite faire de même en forêt !! 😉

    • Oui, il faut un système d’ouverture/fermeture intelligent qui facilite l’utilisation en petite quantité des barres découpées. Et bien sûr, j’ai toujours jeté mes déchets dans une poubelle, ou je les garde sur moi en attendant d’en trouver une…

  4. Merci Greg pour tes commentaires. La marque avait pensé au coup de la languette non solidaire mais ils n’ont pas trouvé de solution satisfaisante (practicité et faisabilité industrielle). Ils bossent en revanche sur des packaging biodégradables !!!
    A bientôt et encore merci
    Guillaume

  5. Merci pour ces tests.
    Niveau prix, ils se placent comment ?

    Pour les barres « trop dures », c’est peut être moins un problème en trail long où le rythme est plus light et où tu peut profiter d’une bonne montée pour manger. 😉

    • C’est vrai que je n’ai pas annoncé les tarifs:
      – Les barres énergétiques (non testées, mais ce sont les barres Mégabite en plus grandes): entre 2,30€ et 2,50€ la barre de 65g (55g pour la summer Pudding)
      – Pour les Megabite Mulebar (testées dans l’article): entre 1,30€ et 1,50€ l’unité de 30g
      – Pour les barres Refuel (non testées): entre 3,10€ et 3,30€ l’unité de 65g
      – Pour les gels (testées dans l’article): entre 2,80€ et 3€ l’unité (sauf Lemon Zinger, entre 3€ et 3,20€ l’unité)

      Je pense en effet que les barres sont trop dures pour l’utilisation pendant les courses sur routes. Mais sur les trails, les barres de 65 grammes me semblent parfaites.

  6. Tres sympa ton article, je partage a 100% tes commentaires…. J’ai gouté mangue et noix de coco (une vrai préférence pour ce dernier ) et teste du fameux apple strudel dimanche pour ma sortie longue!

    • Merci!
      C’est vrai que je vais devoir goûter tous les parfums maintenant, pour faire approfondir le test ^^.
      Bon test Apple Strudel!!

  7. bon article !!
    côté pratique, je garde les gels pour les courses sur route, et les barres pour le trail.

    • Oui, je pense que c’est ce qui a de mieux à faire. Quoique, il est possible également de garder les barres pour l’après-course sur route…

  8. Chouette test! On trouve ce produit dans tous les commerces sportifs? En Belgique aussi? ça me tenterait bien d’essayer les gels pour mon premier semi du mois de mai.

  9. J’ai bien envie de les tester pour ma fin de préparation en sachant que sur les Marathons étrangers, il n’y a souvent rien à manger, il vaut mieux donc prévoir à l’avance!
    Ton test me servira de base de référence, rien plus qu’à trouver le magasin local qui va bien pour en vendre!

  10. La liste des revendeurs est sur http://www.mulebar.fr
    S’il n’y a pas de magasin près de chez vous, il reste l’option de la vente en ligne

  11. Tester et adopter ! Je ne les lâché plus lors de mes trails, moi qui suit un fervent défenseur de la nature et du manger bio, je suis regalé avec ces barres et gels énergisants BIO !

  12. Concernant la languette, j’avais fait la remarque à Mulebar sur leur site. Par contre Maître prunille avait trouvé une solution http://boutique.maitreprunille.com/boutique/images_produits/dosetteenergieabricot-z.jpg

    • Ouais, c’est genre de languette intéressante: elle permet une fixation à la ceinture, ce qui est assez pratique!

  13. Pingback: Ma Traversée de Verbier Saint-Bernard | Greg Runner

Laisser un commentaire