RECIT DE COURSE: Ma seconde Vertigo

vertigo 2014 avec Powerbar

Vendredi soir, j’avais rendez-vous à la Défense pour participer à ma seconde Vertigo, course organisée par Sport Sans Frontière.

Pour gravir les 230 mètres, 48 étages et 954 marches de la plus haute tour de France, les coureurs devaient récolter au minimum 48€. Mais l’objectif est d’atteindre 200€ par coureur car cette somme permet ainsi de parrainer une classe de 25 élèves, et de leur permettre de bénéficier des programmes d’éducation de l’association.

Pour cette Vertigo, je suis invité par le fournisseur officiel de la course, Powerbar. J’ai rendez-vous à 17 a pied de la Tour First. Mais des obligations professionnelles ne me libèreront que bien plus tard et j’arrive à 18h30 au lieu de rendez-vous. Bastien m’a attendu pour courir et m’accueille. J’apprends en retirant mon dossard que le prochain créneau est à 20h. Bastien attend depuis 1h30 et finalement, nous avons le privilège de courir pendant le créneau des Duo (relais).

Je me change rapidement. Je salue Jipé, puis Fred et Elodie qui viennent de courir. Avec Bastien, nous nous dirigeons à notre tour vers la ligne de départ. Nous croisons Vincent Viet avec qui nous échangeons rapidement. Il nous rappelle le rendez-vous à sa boutique Terre de Running lundi midi pour courir avec Sébastien Chaigneau. Nous tombons aussi sur Mathieu. Il vient juste de redescendre et il est encore essoufflé. Mais il doit repartir dans sa tour, il a encore du boulot avant d’être enfin en week-end!

Avec notre « privilège », on doit s’expliquer avec les bénévoles. Mais finalement, cela va pas poser de problème. On va pouvoir prendre le départ pour une course solo, au milieu de coureurs en duo.

Avec Bastien, nous faisons l’échauffement. Ça ne fera pas de mal, car là, je ne suis pas très chaud. Jipé nous prend en photos pendant notre séance de gym tonique. Puis nous nous rapprochons de la ligne de départ. Nous nous souhaitons bonne course.

C’est parti! Je prends la tête du départ. Je me souviens du trajet pour arriver à l’escalier, ce qui me facilite les choses. Les autres suivent, donc Bastien, juste derrière moi. Arrivé dans l’escalier, je ne fais pas le bourrin comme l’année dernière et je ne monte pas trop vite. Les 10 premiers étages sont montés rapidement. Combien de temps? Je ne sais pas. J’ai les mains sur la rampe et je n’ai pas le temps de regarder ma montre. J’entends que je distance tout doucement Bastien. A mi-parcours, les secondes relayeurs attendent tous. En me voyant arriver, ils applaudissent. J’ai à peine le temps de lever les yeux. Je dois regarder où je mets les pieds car ça tourne et il y a des… marches.

Je poursuis mais je sens que je ralentis. Je sens les seconds relayeurs qui s’approchent de mes fesses. Je regarde les étages et je mets une petite accélération. D’autant que j’entends Bastien revenir sur mes pas. Il doit être un étage juste en dessous. Mes poumons commencent à brûler mais je maintiens mon accélérations. On change d’escalier pour un plus petit qui permet d’arriver tout en haut de la tour. Étage 44. Plus que 2. Ha non, c’est 48 étages. Mais voilà, on me signale l’arrivée et que je franchis au bout de 7min16sec de grimpette. Soit 16 secondes de mieux que l’année dernière…

photo 1Bastien arrive 15 secondes derrière moi mais il est semble beaucoup plus frais que moi. J’ai le crâne prêt à exploser, les poumons qui brûlent. On doit monter encore 2 ou 3 étages pour arriver au sommet et pouvoir admirer le vue. Moi, je me mets dans un coin pour cracher mes poumons. Bastien quand à lui profite de la vue et prend des photos.

Nous redescendons par l’ascenseur. Arrivés en bas, nous trottinons jusqu’au ravitaillement proposé des barres… Powerbar, of course!!

Merci à Powerbar et à l’agence Bernascom de m’avoir permis de participer de nouveau à cette course originale. Et merci à Bastien d’avoir patienter pour que nous courions ensemble dans la Tour First!

5 commentaires

  1. Bravo Grege pour cette solide performance 🙂

  2. Bravo Greg, un concept de course urbaine intéressant, c’est courageux de ta part après les 85km du trail de l’Yonne 🙂

  3. Pingback: Runnosphere.org - Vertigo, Traversée Cancun-Isla Mujeres, Trail du Donjon, Festa trail, La Pyrénéenne, Cross du Figaro et Course du Viaduc de Millau

  4. Waouah bravo ! Il faut être fou pour faire une course comme ça, un peu comme les KV je trouve :p

  5. Pingback: La course aux courses déjantées | Greg Runner

Laisser un commentaire