TEST: les Asics Gel-Super J33

Test Asics Gel super J33

En janvier, Asics lançait les Gel-Super J33. J’ai pu bénéficier d’une paire de chaussure que j’ai testé sur une partie de ma prépa pour l’Ecotrail 80km.

Le concept d’Asics est simple: variez vos entrainements. Il faut varier les terrains, les distances, les vitesses, les exercices… Et dans la gamme 33 qui s’intègre dans ce concept, il y a la Gel-Super J33 qui a pour objectif de nous faire courir au naturel c’est-à-dire de nous apprendre à fluidifier la foulée. Le discours marketing de la marque va plus loin: il s’agit d’un modèle d’entrainement qu’il faut utiliser deux fois 30 minutes par semaine.

En pratique, cela se traduit par une chaussure de 208 grammes qui comporte un renfort au niveau de la voute plantaire pour lutter contre l’hyper pronation. Elle est équipée de la technologie Fluid Axis qui va accompagner le pied dans le déroulé du pied, notamment pour réduire sa « rotation ».

Mais pourquoi ne courir que 2 x 30 minutes? Pour ceux qui sont comme moi utilisateurs de chaussures dont le drop est généralement compris entre 8 et 12 mm, courir avec un drop de 6mm va tirer dans les mollets. Ce drop couplé à une semelle très flexible peut engendrer chez des coureurs comme moi de fortes douleurs dans les mollets, les chevilles ou les pides. Mais en réduisant le temps de pratique, la chaussure va devenir un appareil de travail musculaire au niveau du pied, des mollets et des jambes.

Mais ce qui est particulièrement intéressant est le dynamisme de la chaussure qui va permettre de travailler les intervalles et la vitesse. L’adhérence est assez bonne et participe donc au travail de vitesse.

Au niveau confort, on est servi. Le pied est maintenu comme il faut. Cependant, j’avoue avoir dû m’habituer au renfort sous la voûte plantaire qui a été assez gênant pour mes premières sorties. Finalement, je m’y suis habitué. Est-ce que cela faisait parti du travail pour fluidifier ma foulée?…

Le mesh aéré et sans couture renforce le sentiment de liberté donné aux orteils.

Enfin, on appréciera l’esthétisme de la chaussure pour sa couleur flashy jaune rayé, coupé avec le noir.

Pour ceux qui veulent travailler spécifiquement la PPG, ce modèle vous conviendra parfaitement. Les autres, passez votre chemin: ce modèle n’est pas fait pour une utilisation quotidienne.

Les Asics Gel-Super J-33 sont disponibles chez mes différents partenaires:
120€ chez Le Pape (livraison offerte)
120€ chez Irun (livraison offerte)

One Comment

  1. CComme ca me fait plaisir de lire que tu as eu mal au mollet (j’ai mal au mollet aussi, cf plus bas).
    Pour ma part, je suis en train de changer ma foulée avec une chaussure sans drop (mizuno ferus). je dis changer car je ne pense pas me diriger vers du minimalisme pur et dur, mais je le fais pour passer à une foulé plus medio pied.Ca fait quelques temps que je me force à courir plus sur la pointe avec mes chaussures au drop très marqué.
    Aujourd’hui, première séance de 30min footing léger (très) avec ces nouvelles chaussures après quelques jours d’apprivoisage (marche, course avec les enfants…)
    Résultats: mollets qui tirent. Mais, de bonnes sensations. En tous les cas, j’apprécie la légereté et la souplesse de ce modèle, c’est une révélation pour moi qui était habitué à beaucoup plus lourd. Ca me donne envie d’aller voir dans cette direction de plus léger et moins de drop meme si je pense qu’un peu ne me derangerait pas. Mon prochain achat sera surement probablement la mizuno sayonara, que tu avais grandement apprécié.

    Question sur ton article: après cette relation plutôt longue avec les asics, as-tu noté une amélioration de ta foulée/performance/recupération/traumatisme? On lit de tout sur internet, j’ai l’impression que d’avoir favorisé la foulée medio a fait du bien à mes essuies glaces du genou. Mais rien ne vaut un retour d’expérience. Mis à part la question du type de foulée, penses-tu que inclure l’utilisation de ce type de chaussure dans son entrainement est un réel plus?

Laisser un commentaire