Spiruline: l’intérêt d’une cure pendant une prépa running, trail ou ultra

Une cure de spiruline bio pendant la prépa marathon
Une cure de spiruline bio pendant la prépa marathon

Si l’entraînement est primordial pour progresser, l’alimentation et le sommeil sont essentiels pour récupérer, assimiler le travail accompli et surcompenser. Une cure de Spiruline peut alors être un atout pendant votre prépa .

La spiruline, un super aliment

La spiruline est une algue qui est extrêmement riche en éléments nutritifs:

  • des protéines (de 50 à 70% de son poids sec),
  • des glucides,
  • des enzymes, notamment l’enzyme SuperOxyde Dismutase, très efficace pour lutter contre les radicaux libres,
  • des vitamines, notamment E, B et K,
  • des sels minéraux (du fer, du magnésium et du calcium),
  • des oligo-éléments,
  • des antioxydants.

C’est pourquoi elle est particulièrement recommandée pour les sportifs.

La spiruline pour améliorer et réduire le temps de récupération

La cure de spiruline: en poudre ou en comprimé
La cure de spiruline: en poudre ou en comprimé

En effet, lors de votre prépa marathon, votre prépa trail ou votre prépa ultra, vous enchaînez les séances d’entraînement et de renforcement musculaire. La charge d’entraînement augmente progressivement.

A chaque séance, vous fatiguez votre organisme: des fibres musculaires sont détruites, vous perdez des sels minéraux, etc. Vous devez donc octroyer un temps de repos pour récupérer entre chaque séance et surcompenser.

Si ce temps de récupération est trop court ou si vous récupérez mal, vous risquez de vous blesser ou de passer en surentraînement. Vos effort pour vous préparer à votre compétition seront alors réduits à néant.

Certains compléments alimentaires, et notamment la Spiruline deviennent intéressants car ils permettent d’optimiser la récupération, en fournissant notamment tous ce dont a besoin le corps pour se reconstruire qualitativement et durablement. En bénéficiant d’une meilleure récupération, on profite d’une récupération plus rapide, ce qui peut aussi permettre d’ajouter une session d’entraînement dans votre planning hebdomadaire.

La cure de spiruline: quelle cure en prépa marathon ou prépa trail?

Pour optimiser votre préparation, il est idéal de prendre de la spiruline à raison de 5 à 10 grammes par jour.

Dans la logique de récupération, il est intéressant de prendre cette posologie lors du repas suivant votre entraînement.

Enfin, vous pouvez faire une cure pendant 2 à 3 mois, voire pendant toute la durée de votre prépa et dans les semaines qui suivent votre compétition.

-15% sur une sélection de nouveautés avec le code IRUN15

Où en acheter?

La spiruline est disponible en poudre (idéal pour la mélanger aux soupes, boissons, yaourt, repas) ou en comprimés.

Vous pouvez en acheter chez nos partenaires:

15 commentaires

  1. T’as arrêté la betterave ?
    Pas assez performant 😉

    • La betterave, c’était assez écoeurant à la fin. Et le coup des urines qui deviennent rouge à la fin de la cure est assez troublant…

  2. jecoursparis

    J’ai trouvé des spaghetti à la spiruline chez Naturalia! je en mange 1 fois pas semaine, je te conseil de le tester. Par contre pour le coup de mou je prefere une cure de vitamine de 10j (plus rapide et efficace), 3 mois de spiruline ca serait trop longue pour moi , j’avais fait l’experience pendant mon premiere marathon.

  3. J’ai moi-même fait une cure de spiruline sur deux mois, je viens de la terminer, et je l’ai faite faire à mon mari, triathlète, en même temps que moi. Il me dit qu’il n’a pas constaté de changement sensible, pour ma part, cela m’a donné un vrai coup de fouet : maintenant j’arrive à assurer les séances de fractionné prescrites par l’entraîneur, avant je n’arrivais jamais au bout (pyramides, 4X800 m à 95 %, etc…) En revanche, il faut absolument que la spiruline soit de bonne qualité, et s’enquérir en premier lieu de sa provenance (France c’est le mieux, Hawaï pas mal non plus). Et bien respecter les quantités, en prendre suffisamment et régulièrement. Et surtout laisser les gélules dans leur sachet opaque, à l’abri de la lumière, sans quoi les principes actifs sont altérés. Voilà, bonne cure, et merci pour la qualité des tes articles sur ton blog (je suis très sensible à la qualité des écrits, par pure déformation professionnelle…)

  4. Il faut faire attention pour ne pas en prendre la journée d’un marathon. Ça deshydrate. J’ai déjà eu une mauvaise expérience a Boston une année

  5. Pour le petit coup de mou, ça peut-être parfois un signe de surentraînement non ?

  6. Ça change tout alors. Après ça dépend aussi si elle fait ses nuits. Le mien qui a 19 mois ne m’a pas beaucoup aidé dans ma prépa marathon, il lui arrive de nous réveiller en pleine nuit.
    Je ne serais donc pas au top de ma forme dimanche prochain. Va falloir que je m’intéresse peut-être à cette fameuse spiruline. Mais tous ces compléments, sont-il si formidables que ça ?

    • Moi, j’ai attendu que ma fille fasse ses nuits pour reprendre l’entrainement. Sinon, c’est même pas la peine… 😀
      La Spiruline m’a semblé une bonne idée pour refaire le plein après quelques nuit difficiles, et un hiver bien morose…

  7. Thepinkrunner

    J’ai testé plusieurs fois le produit (Marcus Rohner entre autres) mais je n’ai jamais été convaincu par l’effet attendu.
    Je parlerai plutôt d’effet placébo mais bon ce n’est que mon humble avis après tout.
    A l’origine c’est un produit qui a été créé pour lutter contre la malnutrition dans les pays sous alimentés c’est donc malgré tout un complément alimentaire intéressant mais dans ce cas précis où il coûte assez peu cher à produire.

  8. Je partage assez l’avis de PinkRunner (même si je continue à en prendre une ou deux fois par an).
    Quand j’ai vraiment un coup de mou, je prends du sirop « Shii-Také ». C’est peut être aussi un effet placebo mais, tant que çà fait du bien… 😉

  9. Alors cette spiruline? On ressent un réel coup de fouet?

    • La spiruline ne donne pas de coup de fouet. Ce n’est pas un remède miracle, mais de faire face aux possibles carences qu’engendrent les longs et lourds entrainements, ce qui est le cas en préparation marathon ou trail. Ce permet d’éviter le manquer d’énergie, voire la blessure.
      Dans tous les cas, j’enchaine de grosse compétitions et je suis toujours dans la place. 🙂

  10. Ok, merci pour l’info Greg! J’ai vu ça d’ailleurs bravo pour ta très jolie perf’ sur le semi de Paris!
    Et maintenant si en plus tu te mets au roller!:-) Je crois que je fais faire une cure de spiruline.;)

    • Oui, cela fait 6 mois que je suis en cure spiruline, et en tout cas, ça n’a pas d’effets négatifs apparemment…

Laisser une critique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*