Ecotrail 80km de Paris: c’est parti!

Ecotrail 80km de Paris: c’est parti!
Cet article vous a plu?Dites-le!

Ecotrail 80km 2016

Ca y est! C’est aujourd’hui que je m’élance une nouvelle fois sur l’Ecotrail de Paris 80km.

Les affaires sont presque prêtes. Je dois retrouver mon ami Bruno à la gare de Suresnes dans quelques heures, afin de nous rendre sur la ligne de départ qui se trouve à Saint-Quentin-En-Yvelines. Sur place, je retrouverai surement un tas d’amis, tant réels que virtuels, dont deux membres de la Runnosphère dont je fais partie: Philippe, avec qui j’espère faire la course comme l’année dernière, et Bertrand, très en forme.

Ecotrail: 3ème participation

J’avoue que j’ai hâte. Comme le semi de Paris, cette course permet de lancer la saison en chaussant les crampons, et de se jauger. Si je ne suis pas très préparé, avec un entraînement pas très régulier, j’ai tout de même une meilleure forme que l’année dernière. Aussi, je me suis fixé l’objectif de passer sous les 7h30. On verra ce que ça donne car sur le long, ce n’est pas toujours évident de prévoir l’imprévisible.

FullSizeRender

Ma seule crainte concerne le pic de pollution qui est assez présent depuis une semaine. Malheureusement, personne ne s’en soucie. Pas de circulation alternée, aucune action politique, tant de la maire de Paris Anne Hidalgo que de la Président de Conseil Régional d’Île de France Valérie Pécresse. Quel que soit le bord politique, finalement, l’écologie et la santé des concitoyens n’est pas une priorité. Les leaders politiques ont mieux à faire, mieux vaut gérer sa carrière et ne pas froisser. Alors pour se rassurer de ne pas être dans l’action et les sanctions, certain(e)s se rassurent en mettant en place des « pétitions ».

15% de réduction sur les nouveautés avec le code IRUN15

Une famille en or

Mais revenons à la course. Outre le fait de partager l’aventure avec des amis coureurs, je pourrai compter sur ma famille qui sera sur le bord du chemin pour m’encourager. Avec ma femme Lucie, ma fille Céleste (presque 3 ans) et mon fils Gastion de 13 mois, ca va encourager à tout va, notamment du côté de Chaville. Ce sera la seconde fois qu’ils pourront m’encourager, et je ne compte pas récidiver et m’arrêter auprès d’eux, comme c’était le cas lors des 10km de Suresnes. Ma forme sera bien meilleure (enfin j’espère!). Il ne faudra pas les décevoir cette fois!

Bref, même si l’atmosphère pue en Île-de-France, cela ne m’empêchera pas (encore) de réaliser les 80km qui m’emmèneront jusqu’au premier étage de la Tour Eiffel que j’aime tant. Car je serai booster à fond! Alors n’hésitez pas à m’encourager sur le parcours et à me suivre via le livetrail Ecotrail / dossard 697.

One Comment

  1. A fond derrière vous ! Ça a donné quoi alors ?

Laisser un commentaire