Saintélyon: mes barres, mes gels et mon hydratation

Saintelyon: ravito - barres, gel et hydratation

Il est toujours difficile pour moi de savoir quoi prendre pour m’alimenter et m’hydrater en trail. Pour la Saintélyon, j’ai photographié ce que j’avais avant et après la course sur moi.

Bon, en 2011, j’avais fait 6 petits paquets comportant gels, barres et poudre pour boisson énergétiques. Chaque paquet correspondait à arrêt ravito. Mais après la course, je constatais que j’en n’avais utilisés que trois. Pour la 60ème édition de la Saintélyon, je décide de limiter le nombre de petits paquets à trois. La stratégie est simple, ne m’arrêter qu’à un ravito sur deux.

Pour réaliser les petits paquets, je m’appuie sur les produits que j’ai testés tout au long de l’année. Je retiens deux marques: Isostar et Powerbar.

La première chose à noter est que je transpire beaucoup en courant. En quand on transpire beaucoup, il faut boire beaucoup. Je pars sur une consommation de 700ml par heure de course, compensé par les ravitos, soit une poche à eau de 1,5l pour 3h, ce qui correspond grosso-modo au temps tous les 2 ravito.

La seconde chose à prendre en compte est que j’ai besoin d’avaler régulièrement quelque chose quand je cours. Mais j’ai relevé que je consomme tout de même moins de produits, notamment depuis que je gère plus efficacement mes entrainements à jeun. Mais je ne suis pas encore prêt à fait la Sainté avec 2 gels et un porte bidon.

Avant la course

Paquet 1: Dans les poches avant le départ:

Saintelyon: Ravito du Depart

– Solides:

  • Céréal Max Energy de Isostar. Mangé en 2 fois car elle est assez imposante. Mais très bonnes
  • High Energy de Isostar: Ca passe aussi tout seul.
  • Natural Energy de Powerbar: des barres qui ne sont pas dures comme de la brique quand il gèle, forcément, je suis preneur. En plus, elles sont très bonnes et super digestes.

– Gels:

  • Energy Gel Caffein de Isostar: la caféine pour éviter de s’endormir en courant. En vente en 2014. Très bon! Mais la caféine, c’est bien parce que la course était une nocturne. Je ne le prendrai pas sur l’Ecotrail.
  • Long Distance Energy BCAA de Isostar: idéal pour la Saintélyon
  • Powergel de Powerbar: délicieux

– Poudre pour la poche à eau:

  • Isomax de Powerbar: un sachet facile à emporter
  • Stick Bicarbonate de Isostar: super pratique à emporter et ca permet de lutter contre les crampes

Paquet 2: Sainte Catherine

Saintelyon: Ravito Sainte Catherine– Solides:

  • Céréal Max Energy de Isostar
  • High Energy de Isostar
  • Natural Energy de Powerbar

– Gels:

  • Energy Gel Caffein de Isostar
  • Long Distance Energy BCAA de Isostar
  • Gel Antioxydant Fraise: en vente début 2014
  • Powergel de Powerbar
  • Fruit Gel Energy de Isostar

– Poudre pour la poche à eau:

  • Isomax de Powerbar
  • Stick Bicarbonate de Isostar

Paquet 3: Soucieux, le même que le paquet 1

Saintelyon: Ravito de Soucieux– Solides:

  • Céréal Max Energy de Isostar
  • High Energy de Isostar
  • Natural Energy de Powerbar

– Gels:

  • Energy Gel Caffein de Isostar
  • Long Distance Energy BCAA de Isostar
  • Powergel de Powerbar

– Poudre pour la poche à eau:

  • Isomax de Powerbar
  • Stick Bicarbonate de Isostar

 

Après la course

Saintelyon: Ravito non consommeIl restait le paquet de Sainte-Catherine que je n’ai pas sorti de mon sac, ainsi que le Cereal Max Energy de Isostar, la barre Hight Energy de Isostar, et deux sachets de Isomax ed Powerbar. J’ai donc consommé:

Solides:

  • 1 barre Céréal Max Energy de Isostar
  • 1 barre High Energy de Isostar
  • 2 barres Natural Energy de Powerbar

– Gels:

  • 2 Energy Gel Caffein de Isostar
  • 2 Gels Long Distance Energy BCAA de Isostar
  • 2 gels Powergel de Powerbar

– Poudre pour la poche à eau:

  • 2 Isomax de Powerbar
  • 2 Stick Bicarbonate de Isostar

Constat

Le constat est donc le suivant: j’ai pris deux fois trop de choses côté bouffe, mais aussi hydratation. Ce qui fait du poids à porter.

Si j’avais peur avec le froid de consommer beaucoup d’énergie, le nombre régulier de ravito permet de faire facilement et régulièrement le plein. A chaque ravito, j’ai mangé une demie-banane, une boisson froide et une boisson chaude + une boisson chaude emporté dans ma gourde. J’ai mangé d’autres trucs qui me faisaient envie genre pain d’épice et… je ne me souviens plus. Mais ce qui est surprenant est que le salé ne me faisait pas du tout envie. J’ai essayé une tranche de fromage mais je n’ai pris qu’une bouchée et j’ai jeté le reste.

Du coup, j’ai mangé sur les ravitos l’équivalent de 4 tranches de pain d’épices et 3 bananes, plus d’autres trucs sucrés (j’ai vraiment un trou de mémoire).

Côté boisson, j’ai bu environ 400ml par ravito (c’est une moyenne qui comprend la gourde rechargée en boisson chaude), soit 2,4 litres. Je m’inquiétais de ne pas boire suffisamment quand au ravito de Sainte-Catherine j’avais découvert que je n’avais bu qu’un tiers de ma boisson. D’ailleurs, Franck peut confirmer mon inquiétude au ravito de Sainte-Catherine.

Pour les prochaines

Avec un peu moins de 8h30 de course, je peux courir toute la course avec 1,5litres. C’est juste mais ca passe. Du coup, côté boisson, plusieurs stratégies:
– Je pars avec une poche à eau de 1,5l et on n’en parle plus jusqu’à l’arrivée. Point positif: pas de perte de temps au ravito. Point négatif: poids de 1,5kg à porter depuis le départ.
– Je pars avec une poche de 1l. Du coup, je recharge à mi-parcours. Point positif: j’ai une marge de 0,5l au cas où. Point négatif: temps perdu pour recharger la poche à eau.
– Je pars avec un porte-bidon avec un bidon de 0,5l. Point positif: poids ultra légér et la recharge d’une gour de est beaocoup plus rapide que la recharge d’une poche à eau. Point négatif: recharger régulièrement la gourde aux ravitos + risque de faire tomber la gourde en course .

Côté bouffe, bin, comme dirai Djo: « pour savoir si la quantité de barres / gels étais bonne, il suffit de regarder ce qu’il reste à la fin : si tu as tout mangé et que tu n’as pas eu faim c’est bon« . Du coup, j’ai vu ce que j’ai mangé, je saurai pour la prochaine fois. Et ça me sert de base pour ma prochaine course…

15% de réduction sur les nouveautés avec le code IRUN15

A lire – Spéciale Saintélyon

Le récit de ma course

Mon équipement complet

 

10 commentaires

  1. Pingback: RECIT DE COURSE: Ma Saintélyon 2013 | Greg Runner

  2. 1,5l de boisson sur 8h30 de courses et tu dis transpirer beaucoup? Les lois de la nature sont impénétrables…

  3. Tu sais où le gagner ton poids 😉
    Surtout que si jaaaaamais tu viens à manquer tu peux toujours prendre un gel/barre au ravito ! Apprentissage par la pratique, le meilleur !

  4. Je ne sais toujours pas si tu mets du gruyère dans tes pâtes…

  5. Merci pour la mention 😉
    Un autre truc que j’utiliser pour mes estimation : j’emporte un « truc » (barre / gel) par tranche de 40′ de course.

    Bon après il faut pouvoir estimer son temps de course mais ça a pas trop mal fonctionné cette année.
    Je crois que je fini avec 2 gels dans les poches; Mais j’en ai ramassé 2 au sol pendant la course 😉

    Et comme le dit Timothée, il y a les ravitos ! (mais attention à ne pas essayer de « rattraper » le retard de solide ou d’hydratation car c’est plus facile de digérer des petites quantités régulière qu’un gros festin toutes les 3 heures)

  6. Pingback: SAINTELYON: les réponses à toutes vos questions | Greg Runner

Laisser un commentaire