La course aux courses déjantées

15% de réduction sur les nouveautés avec le code IRUN15

Courses dejantées

On ne peut plus y échapper, pratiquement chaque mois, on y a droit: les courses fun et ludiques sont devenues les épreuves populaires du running.

Certains diront que ce ne sont pas des courses. Et pourtant, il faut avoir un minimum d’endurance pour participer à ces courses délurées. On découvre tout d’abord en 2010 la Fisherman’s Friend StrongmanRun  à la Bresse puis la Frappadingue sur la Côte d’Opale. L’idée est simple: s’élancer sur un parcours particulièrement boueux et jalonné d’obstacles. Ça cartonne et deux ans après, on découvre la Somad à Vincennes (je vous en parlais dans le podcast de Greg Runner n°1) puis The Mud Day. Avec cette course, on s’éloigne de la cible coureurs/runners et encore plus des athlètes licencies FFA qu’on rencontre uniquement sur les pistes d’athlé. Bon, c’est vrai, bon nombre de ces derniers avaient déjà lancé l’initiative boueuse à travers les compétitions d’hiver: les cross. Mais dans les épreuves dont je vous parle, on élargit les horizons pour s’adresser aux sportifs en tout genre, ou tout simplement des foldingos qui ont besoin de couper avec les exams ou le stress du boulot.

Trop facile? La Got balls ajoute un obstacle de taille: des clowns, chargés de vous « voler vos 3 vies » ou de vous empêcher de franchir la ligne d’arrivée.

Violent également, la Vertigo, qui vous invite à emprunter les escaliers pour arriver le plus vite possible en haut de la plus haute tour de France. Un défi à vous couper le souffle. Littéralement. Croyez-moi, j’ai participé aux deux éditions de cette course.

Mais éloignons nous de ce monde de brutes un instant pour retrouver l’univers coloré de la Color Run. Chaque kilomètre du parcours de 5km correspond à une zone de couleur où des bénévoles vous balancent de la poudre colorée. Encore trop violent pour vous? Découvrez la Flash Run. Ha mince, elle a été reportée…

Bon, alors la prochaine en date, ce sera la Bubble Day, le 6 juillet prochain au Bois de Boulogne sur les pelouses de Saint Cloud. Une partie des bénéfices est reversée à 3 associations: Le Rire Médecin, Imagine For Margo et Assocation des Paralysés de France. Au programme: des milliers de bulles et des cascades de mousse pendant les 5km du parcours, avant de s’échouer à BubbleTown, où vous serez accueillis en « fanfare » par des DJ sets.

Le succès étant au rendez-vous, le nombre d’événements augmente, les thématiques varient, et les prix s’affolent. Jusqu’à 85€ pour l’épreuve en mode chrono de The Mud Day Solo. Mais ca ne semble gêner personne puisque 22 000 personnes s’étaient élancées sur le parcours en mai dernier pour l’édition en Yvelines.

Bref, des déjantés, il y en a à la pelle et je suis prêt à parier que d’autres formules de courses complètement loufoques vont voir le jour dans les prochains mois…

Et vous, vous faites parti de ces déjantés?
 

 

6 commentaires

  1. Salut Greg,

    Non pas vraiment fan de ce genre de pratiques, mais comme dirait l’adage il en faut pour tous les goûts…

  2. Super article !
    Et oui j’en fais partie puisque je blog ( et même Blog) quasiment que sur ce type de course 🙂

  3. Je vais faire ma première avec le Got Balls du 6 juillet à Fontainebleau puisque je vais jouer à domicile sur mes terres 🙂 On en reparle à l’arrivée…

  4. Thepinkrunner

    Et dire qu’il y a quelques années on rechignait à faire le parcours du combattant l’hiver dans le froid!
    Tu l’as bien dit, il en faut pour tous les goûts mais rien à voir avec le Running tel que je l’imagine de prime abord.

  5. Tu peux ajouter la HoliRun (que j’ai faite l’année dernière) et la Charrette du diable (que je vais faire en septembre).
    La BubbleDay je serais curieux de voir comment ça se passe 🙂

Laisser un commentaire