TEST: les Asics Gel-Fuji Trabuco 2

Cet article vous a plu?Dites-le!

TEST: Asics Gel-Fuji Trabuco 2

Toujours dans ma série d’article de préparation à la Saintélyon, je cherchais une paire de chaussure qui puisse m’être utile tant pour le profil de la Saintélyon (mi-route, mi-chemin) mais aussi qui puisse tenir dans la boue et la neige.

Bon, pour ce qui  concerne la boue et la neige, on verra après la Saintélyon. D’ailleurs, je réserve une 2ème partie d’article qui permettra de vous faire un bilan par rapport à cette chaussure après la Saintélyon.

Pour le confort

Mon choix s’est d’abord porté sur la Asics Gel-Fuji Trabuco 2 pour le confort. Le chausson est très agréable et on se sent bien dès qu’on enfile la chaussure. La toe-box est ni trop étroite, ni trop large, ce qui correspond parfaitement à mes attentes et ma morphologie. Au niveau de l’amorti, un gel au talon ainsi qu’à l’avant du pied assurent le confort qu’on peu attendre d’une chaussure pour courir 75km. En ce qui concerne le poids, les 332 grammes de la chaussure (poids vérifié en pointure 42) restent un poids relativement léger pour une chaussure de trail et participe à l’appréciation de la chaussure.

Enfin, la plaque en PU intégrée à la semelle permet de protéger le pied des stress imposé par des terrains techniques et accidentés. Cela peut-être un atout pour une grosse partie de la Saintélyon.

15% de réduction sur les nouveautés avec le code IRUN15

Pour l’accroche et l’adhérence

La semelle extérieure de la chaussure est en contact avec le sol sur toute sa surface ce qui augmente l’adhérence. J’avais déjà pu vérifier le gain d’adhérence sur des chaussures proposant ce type de semelles, telles que les Hyper-track Guide de North Face. Ce système d’adhérence est renforcé par la rugosité de la matière de la semelle.

De plus, la semelle est dotée de crampons à 90°, ce qui favorisera sans aucun doute une accroche optimale, tant sur les chemins boueux, que sur la neige, ou les parties techniques et accidentées. Mais cela restera pour moi à vérifier.

Des atouts non négligeables

Si la chaussure répond à mon besoin de confort et d’accroche, elle est dotée d’autres atouts qui ne sont pas négligeables. Tout d’abord, la chaussure a été conçue pour empêcher débris et saleté d’entrer dans la chaussure. La languette possède une petite sacoche pour permettre le rangement des lacets. J’avais pu aprrécier ce système sur les Gel Trabuco 14 que j’avais portés pour la Traversée de Verbier, et j’avais bien apprécié ce concept. Les lacets ne s’accroche plus à la première branche qu’on chope et on doit refaire beaucoup mois souvent les lacets.

Le pare-pierre au niveau du talon est très rigide, assurant sécurité mais ne gênant pas pour autant les mouvements du pied et de la foulée. Je regrette juste qu’il n’y ait pas un pare-pierre à l’avant également, surtout qu’avec ma foulée rasant, j’ai souvent tendance à buter sur les pierres en trail.

Le test sur la Saintélyon

A venir…

Le prix

La chaussure est disponible sur le site de mes différents partenaires:
CasalRunning.com: 101€15 au lieu de 119€ avec le code GREG15
Irun: 102€ au lieu de 120€ avec le code IRUN15.
LePape: 102€ au lieu de 120€ avec le code 5A15.
Univers Running: 102€ au lieu de 119€95 avec le code UR15.

 

4 commentaires

  1. Fanny (Trail&CO)

    Mêmes constatations que toi mais avec le premier modèle des Trabuco Gel. Par contre, le « range lacets » s’est déchiré TRES rapidement ! Un peu plus solide sur ce modèle ?
    J’ai hâte de voir ce que tu en pense sur des grandes distances. Bonne chance pour la SaintéLyon en tout cas !!
    Biz

  2. Je pense que tu ne prends pas de risque avec la Trabuco, elle passe partout. Perso, j’aurais aussi considere la Fuji Attack qui est dynamique et passe bien en route.

  3. Merci pour ce nouveau test, je me demande si je vais pas faire le test…

  4. Pingback: Saintélyon: mon équipement complet | Greg Runner

Laisser un commentaire