Saintélyon 2021: fidèle à sa légende!

Saintélyon 2021: fidèle à sa légende!
Saintélyon 2021: fidèle à sa légende!

Cette 67éme édition de la Asics SaintéLyon a été fidèle à sa réputation. La doyenne des courses d’ultra, plus grande course nature française en termes de participants, était de retour ce week-end avec plus de 15 000 coureurs inscrits.

Cette dernière semaine a cependant été le théâtre d’un nombre important d’annulations, dû entre autres à la reprise importante des contaminations COVID 19 dans l’hexagone.  Malgré tout, dans ce contexte sanitaire encore difficile, près de 14 000 coureurs ont pris le départ des différentes courses proposées, de 156 à 13 km. Après leur prépa Saintélyon, les coureurs pouvaient s’élancer dans des conditions hivernales, à condition d’avoir leur équipement Saintélyon adéquat.

Une SaintéLyon sous des conditions hivernales

Autre nouveauté de dernière minute, les conditions hivernales annoncées depuis quelques jours étaient bien au rendez-vous. La neige a ainsi fait son grand retour sur les sentiers de la SaintéLyon, et ce dès le départ à Saint-Etienne, de l’épreuve principale de 78 km. Après les éditions pluvieuses et boueuses dantesques de 2018 et 2019, la neige a assuré le décor et pimenté les 40 premiers kilomètres de course.

Un plateau élite au rendez-vous

Même si beaucoup de coureurs et de coureuses élites avaient baissé le rideau sur leur saison 2021, la ASICS SaintéLyon affichait un plateau de qualité sur l’ensemble des courses.

Sur la distance reine de 78 km, le duel annoncé entre Thomas Cardin, Champion de France Trail court 2019 et Benoit Cori, double vainqueur de la Asics SaintéLyon et récent 3e de la grande course des Templiers, a finalement tourné court après l’abandon de Benoit Cori après 30 km de course.

Thomas Cardin a dû faire face en revanche à une belle résistance du stéphanois Romain Lieux, avec qui il franchit la ligne main dans la main à la Halle Tony Garnier à Lyon, au terme de 05:56:36 de course.

Ils devancent de 13 mn le coureur du team Mizuno, Nicolas Daru, qui a été aux avant-postes jusqu’à mi-course.

Chez les dames, Sandrine Flechet, 2éme de la SaintéLyon 2019 derrière Camille Bruyas et récente lauréate du Trail des Cabornies et de l’Ultra 01, s’impose en 07:31:32 devant Claire MOUGEL, autrice d’une spectaculaire remontada, et l’américaine Christine SELMAN.

Sur la formule ultra de 156 km, la LyonSaintéLyon, après le forfait de Grégoire CURMER, vainqueur du Grand raid de la Réunion 2019, le vainqueur sortant de l’édition 2019, Alexandre BOUCHEIX, s’est facilement adjugé une seconde victoire en 16:03:06, plus d’une heure avant son poursuivant immédiat.

Sur la SaintExpress 46 km, on a assisté à une course très disputée entre Lucas PRADEAU, qui  signe le meilleur temps (03:13:40) devant le champion belge de Trail Florent CAELEN et le lyonnais Sébastien HOURS.

Chez les dames, on note une belle victoire de Marie GONCALVES en 03:41:39, devant Aurélie GRANGÉ PAUL et Lucille GERMAIN.

Sur la SaintéSprint 23 km, Xavier Chevrier, multiple champion d’Italie et Champion d’Europe en 2017 de course en montagne, explose le record de l’épreuve en 01:24:02.

La favorite Anaïs Sabrié, Championne de France de course en montagne, Championne de France de Trail court, Championne du monde par équipe (7ème en individuel), s’impose en 01:35:45. 

Tous les résultats de la SaintéLyon 2021

Tous les autres résultats sur saintelyon.livetrail.net

Photos: @Peignée Verticale

Laisser une critique

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*