Rapa Nui 2 de Hoka: le test

Cet article vous a plu?Dites-le!

Rapa Nui 2 de Hoka One One: le test

Depuis le temps que j’en entendais parlé, il était temps que je teste un modèle de Hoka. Voilà qui est fait avec la Rapa Nui 2!

Plus besoin de vous présenter la marque Hoka. Il s’agit de cette marque qui propose des chaussures de running et de trail avec des semelles imposantes. C’est le modèle Rapa Nui 2 qui m’a particulièrement intéressé, après moult échanges avec les runnosphériens qui partaient sur la Saintélyon et le « Coach » Savignoni. Ce modèle est donc testé dans le cadre de la prépa Saintélyon.

Présentation

La Hoka Rapa Nui 2 est intéressante pour moi car elle répond à plusieurs spécificités dont j’ai besoin en tant que coureur. Elle dispose d’un drop de 5mm, c’est une chaussure neutre et son poids de 292 grammes (en pointure 42) en fait un modèle particulièrement léger. Ce qui est surprenant reste la hauteur de la semelle extérieure. Le pied se retrouve à 21mm du sol à l’avant du pied et 26mm du sol au niveau du talon. Cette semelle est la marque de fabrique de Hoka, ce qui permet d’absorber au mieux les chocs pendant la course.

La seconde particularité de la marque, c’est la technologie Meta-Rocker. Sur une vue latérale de la chaussure, vous remarquez que le dessous de la semelle est fortement courbé. Cette technologie a été développée dans l’idée d’accompagner la foulée dans un cycle naturel de déroulé.

Enfin, sur ces « échasses », on a tout de suite peur de perdre son équilibre et de se tordre la cheville. Mais Hoka a pensé à tout et a développé l’Active Foot Frame. La semelle intermédiaire est ainsi creusée pour permettre au pied de s’enfoncer dans celle-ci. Ainsi, le pied est stabilisé dans la chaussure.

Test: les Rapa Nui 2 de Hoka One One

Le test

J’ai donc testé la chaussure pendant une partie de ma prépa sur la Saintélyon ainsi que pendant la course. Au départ, pendant l’entrainement, j’avoue que je n’étais pas à l’aise par l’épaisseur de semelle. Il faut dire que je faisait une transition avec la route, période pendant laquelle j’avais utilisé des chaussures avec peu de semelles. Du coup, en courant dans les bois, j’ai eu 2 ou 3 pas hasardeux avec des chevilles qui ont vrillé mais jamais rien de dangereux. Après deux semaines de test à raison de 3-4 sorties par semaine, je me suis habitué et je n’ai plus connu de péripéties.

Autre fait « négatif », la semelle qui n’adhérait pas sur le bitume humide ou mouillé. J’avoue que dans la perspective de la Saintélyon, c’était plutôt mal barré. Finalement, après avoir usé la semelle également sur deux semaines, la semelle a trouvé de l’adhérence. Elle avait juste besoin d’un peu d’usure.

Passons aux choses positives. Il faut avouer que la semelle compensée permet vraiment d’amortir les chocs. Les pieds sont dans des cocons et à la fin de la Saintélyon, hormis une péripétie dont j’aurais pu me passer (voire un peu plus bas), c’était nickel: pas de problème au dos, ni aux hanches, ni aux genoux, ni aux chevilles. Pas de cloques non plus.

J’ai apprécié le système de laçage rapide, mais pour ceux qui préfèrent les bons vieux lacets, Hoka vous fournit des lacets classiques dans la boîte.

Par contre, j’ai eu la mauvaise expérience de la semelle de propreté qui a fait un pli avant le mi-parcours, juste sous le pied. C’est comme quand tu as ta chaussette plissée sous le pied et c’est très désagréable. Après avoir échangé avec la marque, il s’avère que j’ai eu un modèle échantillon, et la semelle est une semelle lambda, qui n’était pas la version définitive pour la chaussure. Semelle inadaptée, donc celle-ci a bougé et a plié…

Côté adhérence et accroche, la Saintélyon était un bon test pour la Rapa Nui 2. Il faut dire qu’avec l’automne plus que clément que nous avons eu, il était difficile de testé sur Paname l’accroche sur terrain boueux. Sur la Saintélyon, le profil mi-route / mi-chemin de la course a permis d’identifier une bonne accroche de la semelle. Un peu casse-gueule quand même dans les grosse flaques de boue, mais aucune chaussure n’aurait pu tenir dans ces portions de chemin inondé et boueux (ha si, peut-être les pointes).

Conclusion

C’est une paire de chaussure qu’il faut savoir apprivoiser, au risque de se blesser. Mais une fois domptées, c’est une très bonne chaussures pour vous accompagnés sur des sentiers montagneux, tant que ceux-ci ne sont pas trop techniques. Effectivement, je ne crois pas que la Rapa Nui 2 soit idéale pour les portions techniques à très techniques. La hauteur des semelles entrainerait peut-être trop de contraintes sur les chevilles dès que le sol deviendrait instable.

Elles sont idéales pour des trails courts à longs, voire ultra si le terrain est stabilisé comme sur des courses telles que la Saintélyon, Ecotrail ou encore Marathon des Sables.

Moi qui n’était pas convaincu à la base par la marque aux semelles surcompensées, me voici donc convaincu. Comme quoi, il faut tester avant de se faire un avis.

15% de réduction sur les nouveautés avec le code IRUN15

Acheter les Rapa Nui 2

Les Hoka Rapa Nui 2 sont disponibles sur les sites de mes partenaires:
Irun: 130€ – 110€50 avec le code promo IRUN15
Casalrunning.com: 129€50
LePape: 130€
Univers Running: 129€95

4 commentaires

  1. Je suis 100% d’accord sur le fait qu’il faut apprivoiser ce type de chaussures d’autant que le ressenti et les sensations sont très particulières. Lorsqu’on aime, c’est du pur plaisir.
    Je viens de terminer le test de la Clifton (route). L’adhérence n’est sans doute pas le point fort de la marque mais il s’est un peu amélioré et l’usure la rend bien meilleure comme tu le dis.

  2. Intéressant pour l’amorti, mais elle manque un peu de style. JE pense que les marques essaient d’allier désormais allure et performance. Hoka devrait faire un effort sur cet aspect…Après tout dépend de ce que l’on recherche: confort, sécurité, économie, etc.

  3. Salut Greg!
    Je te remercie vivement pour cette revue | jvais catcher une paire sur iRun via ton lien 😉 | mais surtout l’intégralité de ton travail, tes récits de courses etc….
    Meilleurs voeux et a+

Laisser un commentaire