TEST: les Merrell Bare Access 2

Chaussures minimalistes Merrel Bare Access 2

Merrell est une entreprise fabricant des chaussures performantes pour le plein air. Parmi son offre, des chaussures barefoot ou minimalistes. Pour vous, j’ai pu tester une paire de leur collection.

Le minimalisme

Le marché du minimalisme a connu un véritable engouement ces dernières années, notamment après la sortie du livre Born to Run. Cela a eu pour effet de secouer le marché de la chaussure de running. Aujourd’hui, le minimalisme a encore ses portes-parole en France, prônant jusqu’à la pratique de la course à pieds nus. Cette « culture » a permis de prendre un peu de recul par rapport à notre consommation de chaussures de course à pied. Personnellement, je trouve que les arguments portés par les barefooters m’ont fait réfléchir sur ma pratique. Aussi, si j’ai utilisé les Merrell Bare Access 2, ce n’est non pas pour me convertir au minimalisme mais pour une utilisation complémentaire des chaussures « classiques ».

En effet, je me suis appuyé sur un des arguments des minimalistes:  retrouver des sensations au niveau du pied et re-travailler les articulations, les muscles profonds du pied, et le mollet qui est un amortisseur naturel de chaque foulée. En effet, avec l’utilisation des chaussures de running avec amorti, le mollet serait devenu moins performant au fur et à mesure des années. Aussi, mon idée était donc de travailler les muscles profonds du pied et de renforcer mes mollets.

La Merrell Bare Acces 2

Après avoir discuté avec les équipes Merrel, mon choix s’est porté sur les Merrell Bare Access 2 car, si celles-ci ont un drop nul (la différence de hauteur du pied entre l’avant et le talon est égale à 0mm), elles bénéficient tout de même d’un amorti uniforme sur toute la semelle. C’est la chaussure idéale de transition vers le minimalisme.

Comme beaucoup de chaussures minimalistes, le toe box, c’est-à-dire la partie avant de la chaussure, est large. Ceux qui ont les pieds fins n’apprécieront pas. Cette largeur de l’avant de la chaussure donne une sensation de liberté au pied. Et contrairement à ce que je craignais, malgré cette liberté, je n’ai pas déploré de manque de maintien ni de frottements.

L’avant de la chaussure est renforcé, idéal pour ne pas se claquer les orteils sur les pierres. La chaussure est très légère et flexible. Malgré les 13mm d’épaisseur de la semelle, je me sens très proche du sol.

Le Test

Dans le minimalisme, le conseil à retenir est la progressivité dans la pratique. Aussi, je vous fais ce retour après 6 mois de test. Au départ, je les ai mises uniquement à la fin de mes footing, sur les 15 dernières minutes, à raison d’une fois par semaine pendant 3 mois. Pour cela, je partais avec un sac à dos contenant les chaussures et je les changeais sur la route du retour. Progressivement, je les ai utilisées exclusivement sur des entrainements particuliers, à savoir ceux comportant des exercices de fractionnés. En effet, avec la vitesse, on travaille beaucoup plus sur la pointe des pieds, ce qui rend cet exercice moins traumatisant qu’un footing pendant lequel on est plus tenté d’attaquer par le talon. Avec ces exercices, j’ai pu aller un peu plus loin en travaillant plus spécifiquement mes mollets.

En pratiquant, j’ai découvert un point intéressant auquel je n’avais pas pensé avant de tester ces chaussures. Le pied étant beaucoup plus libre et les sensations bien meilleures que dans des chaussures classiques, mes entrainements avec ces chaussures m’ont permis de travailler qualitativement ma foulée. Ainsi, je travaille beaucoup ma posture et ma biomécanique, en travaillant sur le griffé du sol, mais aussi sur l’alignement du 2ème orteil dans la foulée, etc. (Je vous conseille la lecture du livre de Fred Brigaud, très pédagogique sur la biomécanique et la posture en running: « La course à pied – Posture, biomécanique, performance« ).

En conclusion, si je n’ai pas encore adopté la Merrell Bare Access 2 comme chaussure principale, elle est une excellente alliée pendant certains de mes entrainements.

15% de réduction sur les nouveautés avec le code IRUN15

Achat

Si comme moi, vous êtes curieux et tentés, vous pouvez acquérir cette chaussure directement sur le site de Merrell pour 100€.

5 commentaires

  1. Compliments pour ce test, l’expérience pratique positive qui y est racontée et pour les conseils de progressivité, qui est toujours notre cheval de bataille !!… Amitiés, Greg !!…

  2. Je viens de commander les Bare acces 4 et Bare acces Trail , je vais garder l’idée du sac à dos pour le changement de chaussures et une certaine progressivité !
    Je ferais mes premiers footings plus long sur le sable je pense.
    Par contre je ne sais pas quelle distance est-il raisonnable de ne pas dépasser pour un coureur amateur (2/3 fois semaine , 40′ aux 10kms et 5/6 trails de 18 à 34 kms par an ) .
    Ciao et merci pour le retour par ce blog !

    • La règle, c’est la progressivité. J’ai commencé en ne faisant que les fractionnés. Puis progressivement, je les ai intégrées d’abord sur du footing pendant 10 minutes, et j’ai allongé le temps progressivement, en veillant à ce que cela ne tire pas trop dans les mollets, ni pendant, ni après les exercices.

Laisser un commentaire