TEST: les Mizuno Wave Sayonara

Cet article vous a plu?Dites-le!

Test: Mizuno Wave Sayonara

Il y a des paires de chaussures running et il y a LA paire. La Mizuno Wave Sayonara fait partie de ces chaussures qui sortent du lot. Retour sur un test qui a duré plus de 6 mois.

Sortie de la boîte, la Sayonara me plait déjà pas son esthétisme. Chaussures blanches avec des motifs gris, logo bien intégré à la chaussure, des couleurs flashy jaune et bleu savamment dosées… Elles ont de la gueule ces Sayonara.

La première fois que j’ai enfilé ces chaussures, je me suis tout de suite senti bien et le confort me convient parfaitement. La toe box est moins large que pour la Mizuno Wave Rider 16, et entre un peu plus dans les standards.

Comme toujours, dès que je reçois une nouvelle paire, je la teste sur le terrain par une séance de footing en endurance fondamentale, histoire de pouvoir bien me concentrer sur les sensations.

La légèreté est au rendez-vous: 230 grammes en 42. Il faut dire que Mizuno a mis en place sur cette sa nouvelle technologie au niveau de la semelle: U4iC, ce qui permet un gain de 30% sur le poids. Le confort est ajouté grâce au système de ventilation mis en place, tant au niveau du mesh que de la semelle; le pied respire. L’amorti couplé au drop de 10mm sont idéal pour un coureur comme moi. Ni trop ni trop peu.

En travaillant sur des variations d’allure et de directions, je découvre une chaussure assez agressive, qui adhère très bien au sol, et restitue très bien l’énergie.

Après plusieurs séances d’entrainement, je décide de les chausser pour une course, le marathon des villages en relais. Je fais une excellente course et je termine mes 26km à l’aise dans mes baskets.

Je poursuis l’aventure avec les Sayonara par ma prépa pour la Saintélyon. Le temps étant sec en octobre et novembre, je vais les chausser régulièrement me permettant de travailler mes fractionnés en côte. Et même sous la pluie, l’adhérence ne fait pas défaut.

L’aventure se termine lors du semi de Paris avec lesquelles je bats mon record sur la distance. En effet, si la semelle tient plutôt le coup avec tous ces kilomètres, le mesh commence à lacher au niveau du gros orteil. Et ce sera le seul point négatif qui mettra fin à notre relation…

Pour résumer

Une chaussure à avoir absolument, notamment pour les coureurs sur semi-marathon.

Les PlusLes Moins
LégèretéDynamismeConfortAdhérenceRésistance du mesh au niveau du gros orteils
15% de réduction sur les nouveautés avec le code IRUN15

 Achat

Chez mes partenaires, vous pouvez bénéficier de différentes promotions que je vous laisse découvrir ci-dessous.

Le Pape: 85€ au lieu de 125€
Univers Running: 74€97 au lieu de 134€95
Casal Running: 85€70 au lieu de 125€40
Irun: 125€

16 commentaires

  1. Merci pour ce test Greg, apparemment tu as été conquis !!!

    Mes dernières expériences avec Mizuno datent de 5 ou 6 ans et ne m’avaient pas laissé de souvenir impérissable (trop raide et pas assez dynamique) mais apparemment la marque japonaise a fait de gros progrès, 230 grammes on reste sur une chaussure très légère qui est quand même plutôt dédié aux coureurs légers.

  2. Ermanno DI MICELI

    Hello Greg,
    Un peu comme Vincent, ça fait longtemps que je n’ai pas couru en Mizuno (10 ans au-moins), je n’avais pas trio aimé le chaussant. Depuis ils semblent avoir évolué, ce sera certainement ma prochaine paire alors :-).
    ++
    Ermanno

  3. Merci pour le test Greg 🙂

  4. as tu déja testé les Saucony Kinvara ?

    • Non, je n’ai jamais eu l’occasion, bien que j’ai souvent entendu parlé de cette running. Drop un peu faible pour moi pour une course, mais peut être intéressante pour les exercices de vitesse.

  5. Je cours en ce moment avec ces ballerines. Elles sont effectivement au top!

  6. Pingback: BON PLAN: c’est la fête chez CasalRunning.com | Greg Runner

  7. j’hésite à acheter ces chaussures, j’avais les Rider 16 et je ne suis pas très intéressé par les 17 : je trouve le drop trop important, déjà que je le trouvais assez important sur mes 16 🙁 Du coup j’hésite entre les Sayonara (quoique peut etre attendre la sortie de la v2) ou des Adidas Energy Boost ou des Supernova glide 6 boost. Bref j’ai pas mal de tests à faire. Tu cours avec quoi sur Marathon ? Tu aurais osé prendre la Sayo sur un Marathon ? Si t’avais un Marathon demain tu prendrais quoi si tu avais un choix infini ? 🙂

  8. Margaux #LaRoutedelaForme

    Elles ont l’air vraiment top et j’adore leur look

  9. Salut Greg,

    Merci pour ce test qui m’a largement convaincu d’essayer les sayonara. Comme j’ai de la chance la 3 vient juste de sortir ! Je l’ai testé sur une petite sortie d’1h en endurance fondamentale : Bon amorti, le mesh semble avoir été renforcé, des chaussures légères, une bonne tenu de pied et je sens l’air se glisser entre mes orteils, fantastique !

Laisser un commentaire