Foulées du 8ème: c’était sans moi!

Malade: je reste au lit

Ce week-end avait lieu les foulées du 8ème. Une course qui promettait d’être relevée, et qui devait être aussi ma première course de l’année, après l’annulation des 10km du 14ème. Et bien, c’était sans moi.

Motivé, je l’étais. Les foulées du 8ème me motivaient pour plusieurs raisons. D’une part, les étoiles du 8ème sont un club de coureurs plus que sympas et qui n’ont pas à rougir de leurs performances, plutôt très bonnes. C’était le moment de retrouver de nombreux amis avec qui je n’avais pas couru depuis longtemps (je n’ai pas couru de course à Paris depuis… le 10km de L’Equipe!). De plus, il s’agissait de ma première course de l’année. Autant vous dire que mes pieds trépignaient d’impatience de pouvoir franchir une ligne de départ! Et enfin, il s’agissait d’une course de Paris Running Tour, compétition sur laquelle j’ai décidé de m’engager.

Mais voilà, vendredi, lorsque j’ai fait mon fractionné autour de l’hippodrome de Longchamps, j’ai eu des spasmes à l’estomac et une envie de vomir après une vingtaine minute d’échauffements. Je mets cela sur le coup de l’effort réalisé à jeun et je poursuis mon exercice. Mais au cours de la journée, mon état va s’empirer, me poussant à rentrer plus tôt que prévu de ma journée de boulot. Bien au chaud sous ma couette, grands frissons garantis! Je dors 12 heures non stop. Le samedi, les jambes sont courbaturées, mais j’ai le sentiment d’aller mieux. En fin de journée, je serai tout de même bien content d’aller me recoucher.

Dimanche matin, je me lève et je me rends bien comtpe que la forme n’est pas au rendez-vous. Pas la peine non plus de se rendre plus malade que je ne le suis, surtout que la course semble être bien arrosée. Je préviens par texto le duo de choc avec qui je devais courir, Salvio et Philippe, et je retourne me coucher, pour clôturer une nouvelle nuit de 12h.

Grande déception pour moi, mais je reste persuader que j’ai pris la décision la plus sage, pour revenir vite sur pieds, à gambader… Maintenant, je me dis que la loi des séries et bouclée: jamais 2 sans 3. J’ai dû annuler la Saintélyon, les 10km du 14ème ont été reportés, et j’ai annulé les foulées du 8ème. La prochaine, c’est la bonne. Ce sera la course de la Saint Valentin, une course du Paris Running Tour!

16 commentaires

  1. Pas de chance en ce moment … Bon rétablissement. Tu reviendras plus fort 😉

  2. Pas de bol en effet.
    Mais ce n’était qu’un 10k de début de saison. Et ton petit oreiller « mouton » doit être si douillet…

  3. Tu as bien fait, avec le temps de chien qu’il a fait, cela n’aurait pas arrangé ton état. Soigne-toi bien pour être ne forme pour la prochaine compét !

  4. Serte je ne suis pas aussi aguerri que toi mais j’aurais fait pareil, c’était le bon choix

  5. La santé avant tout ! Rien à regretter en dehors des encouragements de Bastien 🙂

  6. Tu as pris la meilleure décision. Ce n’est qu’un début de saison et tu vas avoir de nombreuses occasions de te reprendre.

  7. C’est pas de chance mais tu as pris la bonne décision, il en viendra bien d’autres des courses. Bonne continuation.

  8. t’as la santé bien fragile mon ami… t’as fait le bon choix !

  9. La vie sait s’imposer ses priorités !

Laisser un commentaire